Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Résorption des friches : le calendrier de la Nouvelle-Aquitaine est fixé

Aménagement  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

La région Nouvelle-Aquitaine disposera de 16 millions d'euros sur deux ans pour des projets de recyclage foncier sur son territoire, dans le cadre du fonds de recyclage des friches. Les dossiers de demandes de subventions sont à déposer sur la plateforme « démarches simplifiées » avant le 19 mars 2021 à 18 heures pour 2021. Une seconde édition de l'appel à projets est prévue en 2022.

Les lauréats bénéficieront de subventions pour les projets d'aménagement de friches dont les bilans économiques sont déficitaires après prise en compte des subventions publiques. Pour être éligibles, les projets devront permettre un engagement des crédits du fonds d'ici fin 2021.

Des appels à projets soutenus par le « fonds de recyclage des friches » . Par ailleurs, pour retenir des projets supplémentaires sur son territoire, la région complète l'appel à projets « reconversion des friches polluées » de l'Ademe. Le dernier appel à projets a été lancé le 5 novembre et bénéficie de 1,2 million d'euros en 2021 dédiés aux néo-aquitains. La date butoir pour le dépôt des projets est fixée au 25 février 2021.

Ces deux types d'initiatives sont soutenus par le « fonds de recyclage des friches » issu du plan de relance. Au total, l'enveloppe dédiée à ce fonds s'élève à 300 M€, dont 40 M€ consacrés à la reconversion des friches issues d'anciens sites industriels ICPE ou sites miniers (appel à projets de l'Ademe) et 259 M€ consacrés au recyclage foncier pour des projets d'aménagement urbain, de revitalisation des cœurs de ville et de périphérie urbaine, et pour des projets de requalification à vocation productive.

30 000 nouveaux habitants chaque année

Pour identifier, cartographier et qualifier les friches, l'État et la Nouvelle-Aquitaine co-pilotent également un travail de pré-inventaire, réalisé au sein de l'observatoire des espaces naturels agricoles forestiers et urbains.

« Depuis plusieurs décennies, le modèle urbain de la Nouvelle-Aquitaine s'est fait en étalement avec des conséquences préjudiciables sur le quotidien des néo-aquitains, sur l'environnement, les paysages ou les collectivités », déplore la région. Elle a donc inscrit cette problématique à travers sa stratégie foncière régionale, la feuille de route régionale dédiée à la transition énergétique et écologique, et le schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XRF Vanta™ : analyseur pour l’étude de sol et la remédiation Olympus France