Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Fukushima coûte cher à la chimie

Risques  |    |  La Lettre A

200 millions d'euros ! C'est ce que les industriels français de la chimie (Arkema, Air liquide, Atochem, Altuglas international...) devront débourser pour s'acquitter des études exigées dans le sillage de la catastrophe de Fukushima, salaires et coût des prestations inclus.
Les réglementations parasismiques applicables aux 400 sites Seveso français ont été renforcées et les rapports devront être rendus à la fin de l'année 2015. Les seules études représentent une enveloppe d'au moins 60 millions € et chaque site concerné devra payer en moyenne 0,5 million €.

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [23234] / utilisation du flux d'actualité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager