Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Fusion Veolia-Suez : les deux groupes annoncent un accord définitif

Eau  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Veolia et Suez ont finalement trouvé un terrain d'entente. Veolia va acquérir les actifs stratégiques détenus par Suez et nécessaires à son projet de construction du « champion mondial de la transformation écologique ». Suez conservera pour sa part « un périmètre industriel et social cohérent et pérenne ». Par ailleurs, Veolia confirme les engagements sociaux pris, ainsi que le relèvement du prix d'acquisition à 20,50 euros par action du Groupe Suez, contre 18 euros initialement.

Telles sont les grandes lignes de l'accord de rapprochement validé par les conseils d'administration des deux entreprises, vendredi 14 mai en fin de journée. Veolia et Suez confirment ainsi les termes de l'accord de principe conclu le 11 avril dernier. Le conseil d'administration de Suez doit maintenant recommander à ses actionnaires l'offre publique de Veolia d'ici le 29 juin, veille de la prochaine assemblée générale du groupe. Après l'obtention des autorisations réglementaires et de concurrence, l'opération doit être définitivement achevée d'ici la fin de l'année 2021.

Le CA de Suez réduit de 17 à 7 milliards d'euros

Parallèlement, les deux entreprises et le consortium d'investisseurs constitué de Meridiam, GIP et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) associée à la CNP Assurances ont signé un Memorandum of Understanding en vue de créer « un nouveau Suez » recentré sur les activités Eau et Propreté France de Suez et des actifs internationaux. Ce nouveau Suez devrait ainsi conserver un chiffre d'affaires (CA) de « près de 7 milliards d'euros », contre 17,2 milliards d'euros en 2020. L'entreprise devrait aussi conserver « des perspectives de croissance et des capacités d'innovation en France et à l'international », assurent les deux entreprises.

Pour l'instant, le Memorandum of Understanding encadre la négociation des termes finaux de l'accord à conclure entre les trois entités sur la base de l'offre indicative remise par le Consortium. Cette offre reste en outre « soumise à plusieurs conditions, notamment concernant la due diligence des investisseurs ».

À l'issue de l'opération, GIP et Meridiam deviendront actionnaire du nouveau Suez à hauteur de 40 % du capital chacun, et la CDC associée à CNP Assurances à hauteur de 20 %. « L'offre du consortium prévoit un actionnariat salarié à hauteur de 3 % initialement, et qui pourrait être porté à 10 % du capital d'ici à sept ans », précisent les entreprises.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Tableau de bord Assainissement : faciliter le reporting réglementaire FluksAqua