Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Au G7, la crise sanitaire occulte le climat

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Réunis du 11 au 13 juin, les pays du G7 n'ont pas pris de nouveaux engagements en matière climatique. Ils ont réitéré leur ambition de limiter la hausse des températures mondiales à 1,5 degré. « Nous nous engageons à atteindre le zéro net au plus tard en 2050, en réduisant de moitié nos émissions collectives au cours des deux décennies jusqu'en 2030, en augmentant et en améliorant le financement climatique jusqu'en 2025 ; et conserver ou protéger au moins 30 % de nos terres et de nos océans d'ici 2030 », résument-ils dans leur communiqué de presse.

Pour les associations environnementales, cela ne suffit pas à quelques mois de la Conférence des parties de la Convention internationale sur le climat (COP 26) et augure même une COP a minima. « Le G7 n'a pas réussi à poser les bases d'un succès à la COP 26 car la confiance fait cruellement défaut entre pays riches et pays en développement », estime Greenpeace. Côté Français, l'association doute des ambitions du Gouvernement qui « refuse toujours de relever l'ambition climatique française, désormais décalée par rapport à celle de l'Union européenne et bien faible au regard des nouveaux engagements proposés par le Royaume-Uni, organisateur de la COP26, l'Allemagne ou même des États-Unis ».

Le G7 annonce pourtant une baisse de 50 % des émissions d'ici 2030, un objectif plus ambitieux que celui de la France, encore fixé à 40 %. Greenpeace mise sur la loi climat et résilience dont l'examen reprend au Sénat pour rehausser cet objectif. Et c'est sans compter la justice qui risque d'enfoncer le clou.

Réactions6 réactions à cet article

 

Un article publié par Le Monde a https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/12/le-projet-de-loi-climat-et-resilience-constitue-une-double-occasion-manquee-respecter-l-accord-de-paris-et-faire-confiance-a-la-science_6083846_3232.html explique ce genre de reniement par "une profonde ignorance de la réalité physique de l’urgence climatique de la part du gouvernement" et, plus généralement, des élites en rien formées, sensibilisées et encore moins intéressées par ces problématiques. Les réponses concrètes et adéquates à l'urgence écologique sont empêchées par l'inconséquence de nos décideurs, qui en revanche sont experts pour toujours trouver des raisons d'affichage pour ne pas agir.

Pégase | 14 juin 2021 à 18h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Plutôt que de demander de diminuer de 50% l''énergie de chaque pays demandons à chaque pays d'avoir le même taux 'émission de C02 que la France qui utilise l'énergie nucléaire. La France est le meilleur pays au monde en matière d'émission de CO2

le papet | 15 juin 2021 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ papet Et oui, mais la France ne produit quasiment rien alors il est difficile de demander aux autres pays qui fabriquent pour nous de faire des efforts. Et dans 100 000 ans nous airons toujours les déchets nucléaires à nous faire pardonner en espérant aucun accident. Surtout que la France ne maîtrise plus la technologie.

ouragan | 15 juin 2021 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A propos de la France exemplaire en CO2 : L'ile de la réunion va remplacer son charbon par du granulé de bois importé des USA et plus polluant que le charbon.
Selon une étude du ministère de l’écologie le granulé émet 10 fois plus de CO2 que le charbon et 20 fois plus que le fioul a production d’énergie égale.
A Gardanne l'ex centrale a charbon va consommer 800 000 tonnes de granulés par an. Allez, encore un petit effort et la France va s'aligner avec les autres pays!

ouragan | 15 juin 2021 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah, le papet, merci de nous remémorer que notre emblème national, le coq, est le seul à être capable de chanter à tue-tête et à se glorifier tout en ayant les deux pieds dans la m.... !

Pégase | 15 juin 2021 à 22h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

si tout les pays avaient fait comme nous, la question ne se poserait pas, des habitudes ancrées d'économie comme en automobile ou la conso a toujours été importante, la construction des maisons jusqu'années 50 en majorité orientées sud, l'usage de briques plâtrières en intérieur, des chauffages performants, comme Godin,
Les nouvelles normes pour les voitures n'étonnent pas beaucoup.
Si la Française typique la 2cv c'était 4,2 l aux 100, la coccinelle environ 8l/100, La Ford us 15l .
Nous avons une des plus grandes surfaces forestières "bien entretenues" d'Europe, plus quelques tropicales et un tel espace maritime que nous ne sommes pas positif en co2 mais négatifs.
On peut et on doit nous copier, mais on n'a pas à en vouloir au gouvernement, on est déjà un pays sage en écologie.
Bien sur le sud est et l'île de France sont ce qui ne devrait pas se faire, ce n'est que 10% du pays, ça compte pas.

pemmore | 15 juin 2021 à 23h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

APIA Systeme, logiciels pour dématérialiser les processus de management G2D Développement