En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Diagnostics « gaspillage alimentaire » : un outil pour les industries agro-alimentaires

Déchets  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Agence de la transition écologique (Ademe) met à disposition des industries agro-alimentaires une boîte à outils pour les aider à réaliser des diagnostics « gaspillage alimentaire ». Ces diagnostics seront obligatoires à compter du 1er janvier 2021 en vertu de la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l'économie circulaire (Agec).

« Réaliser un diagnostic permet d'identifier des leviers économiques et environnementaux forts. Cette boîte à outils leur permet de réaliser un autodiagnostic en trois niveaux afin d'identifier les leviers de réduction du gaspillage et aussi les gains économiques réalisables », explique l'Ademe. Le niveau 1 permet d'estimer les pertes globales sur l'ensemble d'un site, le niveau 2 d'identifier les matières ou produits finis particulièrement concernés par des pertes, et le niveau 3 de réaliser un diagnostic détaillé par ligne de production.

La dernière opération d'accompagnement d'une vingtaine d'industriels par l'Ademe a permis de réduire de 15 % leurs pertes. Ce qui représentait une réduction moyenne des coûts de 67 000 euros et une réduction de l'empreinte carbone de 86 tonnes de CO2 par site.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager