En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Gaspillage alimentaire : la chasse est ouverte

Suite à la loi Garot de 2016 contre le gaspillage alimentaire, certains acteurs de la grande distribution ont professionnalisé leur gestion des invendus. Exemple d'un partenariat entre Eqosphère et Leader Price, l'enseigne discount du groupe Casino.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Rémi PinActu-Environnement.com

Sur les neuf premiers mois de 2018, le dispositif anti-gaspillage alimentaire géré par Eqosphère dans 300 magasins Leader Price a permis de collecter 440 tonnes de dons alimentaires, soit l'équivalent de 882.000 repas distribués. Un chiffre multiplié par deux par rapport à l'année dernière. Eqosphère a mis en place les dispositifs de réduction du gaspillage en formant les collaborateurs de l'enseigne. La société intervient également dans la sélection et l'approvisionnement des acteurs de la solidarité, des filières de recyclage et la revalorisation des matières.

"Gaspi-washing"

"Depuis le rapport et la loi Garot, les dons des grandes surfaces ont augmenté", constate Xavier Corval, président et fondateur d'Eqosphère. En vigueur depuis le 11 février 2016, cette loi du député PS de la Mayenne oblige les supermarchés de plus de 400 mètres carrés à donner leurs invendus alimentaires, et interdit de rendre des denrées impropres à la consommation. "Nous avons gagné la bataille de la qualité, se félicite Guillaume Garot. Il faut maintenant gagner une autre bataille, celle de la qualité".

Et des améliorations sont possibles, selon Xavier Corval, qui pointe du doigt le "Gaspi-washing" de certains dispositifs. "Des structures se rémunèrent sur le transfert de la responsabilité du gaspillage et des déchets, explique-t-il. Des produits considérés comme éligibles aux dons ne le sont pas dans la réalité, et finissent dans les poubelles des associations".

Une évaluation de la loi Garot dans les prochaines semaines permettra d'affiner la législation anti-gaspillage française. La loi Egalim, adoptée en cette fin d'année a notamment étendu le dispositif à la restauration collective.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rémi Pin

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…