Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Gaz industriels : la Commission propose de bannir les crédits MDP des projets HFC-23 et N2O

Gouvernance  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Connie Hedegaard, membre de la Commission européenne en charge de l'action en faveur du climat, a présenté, mercredi 25 novembre, un projet de réglementation de l'utilisation de certains crédits carbone issus des projets du Mécanisme de développement propre (MDP) et de la Mise en œuvre conjointe (MOC).

Le projet prévoit qu'à partir du 1e janvier 2013, les crédits obtenus pour des projets de destruction du gaz HCF-23 et du protoxyde d'azote N2O (associé aux usines de production d'acide adipique) ne seront plus vendables sur le système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre (SCEQE). L'interdiction concerne aussi bien les crédits qui pourraient être obtenus après 2012 que ceux qui sont acquis actuellement et qui n'auraient pas été remis aux autorités pour couvrir les émissions de gaz à effets de serre pour la période précédant le 1e janvier 2013.

En juillet, trois ONG avaient accusé certains industriels de produire du HCF-23 uniquement pour obtenir les crédits associés à sa destruction. Fin juillet, la Conférence-cadre des Nations unies pour les changements climatiques (CCNUCC) avait ouvert une enquête sur le sujet. Aujourd'hui les ONG "applaudissent" le projet de règlement de la Commission, se félicitant en particulier de l'absence "de période de grâce pour l'industrie aux dépens du climat."

Fin octobre le Stockholm Environment Institute (SEI) avait dénoncé des réductions d'émission fictives lié à des abus concernant la destruction du gaz N2O.

Réactions1 réaction à cet article

 

Pourquoi perdre 2 ans et ne pas commencer à partir du 1er.janvier 2011 ?

FH | 29 novembre 2010 à 11h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES