En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Gaz naturel pour véhicules : lancement d'un appel à projets

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) opéré par l'Ademe, un nouvel appel à projets "Solutions intégrées de mobilité gaz naturel véhicule (GNV)" est lancé. Il vise à cofinancer des projets "innovants et à fort potentiel pour l'économie française" de déploiement simultanément sur plusieurs territoires de stations GNV et de flottes de véhicules s'y avitaillant.

Cet appel à projets s'adresse aux énergéticiens, logisticiens, transporteurs, etc. de toute taille (grande, moyenne ou petite). Chaque entreprise individuelle peut prendre la forme d'une société de projet ou d'un groupement d'entreprises. Une clôture intermédiaire du dépôt des dossiers de candidatures est fixée au 30 novembre 2016. La clôture finale est fixée au 30 mars 2017.

Les projets retenus doivent répondre à "une exigence de protection de l'environnement par des investissements adéquats". Ils doivent présenter les caractéristiques minimales suivantes : comporter au moins 5 stations d'avitaillement, les stations devront être d'accès public et permettre à tout véhicule GNV de s'avitailler ; comporter un nombre de véhicules acquis et mis en circulation au moins vingt fois supérieur au nombre de stations implantées.

L'aide financière apportée à chacun des projets sélectionnés sera de maximum 300 k€ par lot complet (une station, 20 véhicules). Elle sera constituée au maximum de 100 k€ de subvention et 200 k€ d'avances remboursables.

Réactions1 réaction à cet article

 

appel à projet sur le GNV
Bonjour qu'en pense nos deux constructeurs français qui jusqu'à aujourd'hui non rien à proposer en véhicules GNV aux consommateurs préférant il y' a 20ans se donner aux moteurs diesels quand d'autres constructeurs intégrés déjà les réservoirs GNV dans le châssis de leurs véhicules ,nos constructeurs très frileux feront de même pour ne pas proposer des véhicules électriques à piles à combustible roulant avec de l'hydrogène (700KM d'autonomie)produite avec des ENR à moins de mettre une stratégie nationale des aujourd'hui pour orienter ces choix faisant de l'urgence climatique une réelle volonté

claude | 26 juillet 2016 à 22h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…