Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Géothermie en Alsace : le juge administratif valide la nécessité d'études complémentaires

Energie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Géothermie en Alsace : le juge administratif valide la nécessité d'études complémentaires

Par un jugement du 23 juin 2022, le tribunal administratif de Strasbourg n'a prononcé qu'une annulation partielle des arrêtés préfectoraux du 15 avril 2021 prescrivant à la société Géorhin (ex-Fonroche Géothermie) des études complémentaires et une suspension de travaux sur les sites d'Eckbolsheim et de Hurtigheim (Bas-Rin). La préfète avait pris ces arrêtés à la suite des séismes survenus, en 2020, à proximité d'un troisième site, celui de Vendenheim, où des puits de géothermie avaient été forés. Les travaux de recherche n'avaient, en revanche, pas débuté sur les deux autres sites.

Le tribunal a annulé la suspension des travaux ordonnée par la préfète dans l'attente de la production des études demandées. Le juge administratif a, en effet, relevé que la représentante de l'État n'en avait pas le droit et, qu'en outre, cette suspension n'était pas nécessaire puisque les forages sont, en tout état de cause, subordonnés à une autorisation préalable de la préfète. Il a, en revanche, validé les arrêtés en ce qu'ils ont prescrit à l'exploitant la production, dans un délai de dix-huit mois, d'études complémentaires destinées à prendre en compte le risque de sismicité induit par les travaux de recherche.

Le tribunal estime que les similitudes fortes entre les deux sites et celui du chantier de Vendenheim justifiaient les mesures de police prises par la préfète. Il juge que ces mesures sont proportionnées au regard de la nécessité de préserver la sécurité et la salubrité publiques, de même que la solidité des édifices publics et privés. Le tribunal a également jugé que le délai de dix-huit mois donné à la société pour produire ces études était suffisant et qu'il permettait de prendre en compte les recommandations émises par le comité d'experts mis en place par la préfète en avril 2021. Ce comité a remis, le 5 mai dernier, un rapport qui établit le lien entre les séismes survenus près de Strasbourg et les opérations de forage réalisées sur le site de Vendenheim.

Le 24 mars dernier, le tribunal administratif de Strasbourg avait rendu trois jugements favorables à la société Géorhin. Il avait, en particulier, annulé les arrêtés préfectoraux qui avaient ordonné l'arrêt définitif des opérations de forage sur le site de Vendenheim.

Réactions1 réaction à cet article

 

Comme l'injection par l' Homme, de CO2 dans l'atmosphère provoque une LEGERE AUGMENTATION ANTHROPIQUE, notée LAA, de sa concentration dans l' air, l' IMPORTATION d'ENERGIE dans la BIOSPHERE provoque :
1- UNE LAA de son niveau d'énergie totale, donT de la quantité de chaleur et par thermohygrométrie, de l'eau-ges retenue dans la troposphère par-delà les cycles de l'eau,
2- une LAA des GES produits par combustion, fermentation libération par fonte des clathrates et permafrost.
3- une LAA du coef-somme d'absorption radiative de l' air, pondéré par les PRG des GES.
La répartition [55-radiatif ; 15-thermodynamique] des 70 % de la participation de l'eau à l'effet de serre, permet d'estimer que chaque cycle (Evaporation - Transport - Précipitation) libère 80% de l'énergie thermique puisée à l'évaporation. La décroissance d'une injection thermique épouse alors le profil suivant [1; 0,8; 0,64; 0,512; 0,406...], mais la permanence de "nos rejets thermiques amplifiés par effet de serre" maintient une augmentation asymptotique de la quantité de chaleur. Lorsqu'elle dépasse le potentiel de conversion des cycles de l'eau, on obtient un emballement, le réchauffement climatique.
Il faut :
1- CESSER d'IMPORTER de l' ENERGIE dans la BIOSPHERE, donc :
=> SORTIR DES ENERGIES FOSSILES et NUCLAIRES, sans recourir à la GEOTHEMIE et en albédo-compensant le SOLAIRE (démo à la demande).
2- SORTIR de l' ELEVAGE à des fins CARNISTES de RUMINANTS, beaucoup plus climaticides de le transport mondial.

Dan ARDUYNNA | 24 juin 2022 à 13h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager