Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

ADP choisit COFOR pour son projet de géothermie à l'aéroport d'Orly

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Aéroports de Paris (ADP) a annoncé le 11 janvier avoir choisi la société COFOR pour la réalisation d'un doublet géothermique profond à Paris-Orly (94). Ce projet, lancé par ADP, consiste à creuser deux forages à plus de 1.700 mètres de profondeur pour profiter de l'eau chaude présente dans le sous-sol à 74°C qui sera injectée dans le circuit de chauffage de l'aéroport avant de ressortir, à une température de 45°C pour être réinjectée dans le sol grâce au deuxième forage.

Les 2 puits, mitoyens en surface, seront séparés d'environ 1.400 mètres en fond de forage. A terme, plus de 6 500 mètres linéaires de tubes en acier seront mis en place lors de ces opérations de forage, a précisé ADP.

La chaleur issue de la géothermie sera distribuée sur les réseaux Ouest et Sud qui desservent 3.200 équivalents logements. L'entreprise COFOR a déjà démarré les travaux préparatoires au forage (aménagement de l'aire de forage et mise en place du premier tube de soutènement à 35 m de profondeur). L'arrivée du matériel de forage est prévue en mars prochain tandis que le système géothermique devrait être mis en service fin 2010 permettant ''d'exploiter un débit de près de 250 m3/h et d'économiser environ 40 GWh de gaz, évitant jusqu'à 9.000 tonnes d'émission de CO2 chaque année'', selon les premières estimations d'Aéroports de Paris.

Réactions2 réactions à cet article

 
Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt?

Il y a une cinquantaine d'années, deux piscines parisiennes étaient déjà alimentées par géothermie.
....et de plus, pour l'une d'entre elles, il n'était pas nécessaire de pomper l'eau.Elle jaillissait naturellement, du fait que Paris se trouve au milieu de la vaste cuvette du bassin parisien,et cette opportunité naturelle s'appelle le puits artésien.Pourquoi ne pas généraliser ces types de forages, qui occupent une surface relativement faible ..et seraient très rapidement renrables?

ACHILLETALO | 13 janvier 2010 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
De la bonne utilisation de la ressource

Pour répondre à Achilletalo :Les puits artésiens dont il est fait mention à Paris pour des piscines utilisent de l’eau puisée à environ 500m (environ 30°C) de profondeur sur une nappa d’eau (Albien) considérée comme stratégique pour l’alimentation en eau potable. La multiplication des puits notamment au cours du siècle précédent a tué l’artésianisme. Un exemple à ne pas suivre : la Maison de la Radio puise dans cette nappe des débits supérieurs à 100m3/h et rejette l’eau après prélèvement de chaleur dans le réseau d’assainissement. En ce qui concerne le chauffage de l’aéroport d’Orly, on ne peut dire que Bravo. A noter que l’eau après échange a encore une température qui pourrait par exemple servir à dégeler les pistes pendant les périodes de grand froid, sujet d’actualité

jihel | 14 janvier 2010 à 13h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager