En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le groupe de travail II du GIEC se réunit à Bruxelles début avril

Après le rapport du Groupe I, c'est au Groupe de travail II du GIEC de se réunir pour traiter de la sensibilité, de la capacité d'adaptation et de la vulnérabilité des systèmes naturels et humains au changement climatique.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
L'une des principales activités du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) consiste à procéder, à intervalles réguliers, à une évaluation de l'état des connaissances relatives au changement climatique.
Ces rapports d'évaluation comprennent plusieurs volumes et fournissent des informations scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs incidences et les mesures qui pourraient être prises pour y faire face. Il se compose de trois groupes de travail et d'une équipe spéciale pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre.

L'ensemble des rapports produit par ses trois groupes tient lieu de référence pour les scientifiques et les décideurs du monde entier. En effet, le premier rapport d'évaluation du GIEC, publié en 1990 a amené l'Assemblée générale des Nations Unies à décider d'élaborer une Convention-Cadre sur les changements climatiques (CCNUCC) qui a reconnu l'existence du changement climatique d'origine humaine. Le deuxième, publié en 1995, a fourni les éléments de base aux négociations du Protocole de Kyoto, issu de la Convention et le troisième rapport de 2001 a confirmé le rôle de l'homme dans le réchauffement constaté au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

Aujourd'hui pour la quatrième fois depuis sa création, le GIEC s'apprête à produire son rapport d'évaluation fruit de la contribution de ses trois Groupes de travail. Il devrait être terminé et rendu public en novembre 2007. Son volet scientifique (Groupe I) a été discuté du 27 janvier au 2 février dernier à l'UNESCO à Paris. Dans le résumé récent de ce rapport, il est indiqué que la température moyenne à la surface du globe a augmenté de 0,76°C depuis 1860, dont 0,74°C depuis 1900 et 0,2°C depuis 1990. Il est aussi précisé que d'ici 2100, pour la série de scénarios envisagés dans le rapport spécial sur les scénarios d'émissions du GIEC et selon les projections de modèles, la température moyenne de l'air à la surface du globe devrait augmenter de 1,1°C à 6,4°C par rapport à 1990 et que la valeur obtenue de ce réchauffement en faisant la moyenne des modèles varie de +1,8 à + 4°C. En outre, des changements devraient se produire pour ce qui est de la variabilité du climat ainsi que de la fréquence et de l'intensité de certains phénomènes climatiques extrêmes. Ces caractéristiques générales du changement climatique ont des répercussions sur les systèmes naturels et humains et délimitent le champ de l'évaluation du Groupe de travail II, explique dans un communiqué la MIES.

Ainsi, suite à l'approbation en février dernier en France du résumé à l'intention des décideurs du groupe de travail I du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) « Bilan 2007 des changements climatiques : les bases scientifiques physiques », le groupe de travail II du GIEC se réunit à Bruxelles, du 2 au 5 avril prochain.

Ce sont à nouveau plusieurs centaines d'experts climat du monde entier qui se regrouperont pour approuver le résumé à l'intention des décideurs de ce groupe : « Bilan 2007 des changements climatiques : conséquences, adaptation et vulnérabilité », indique la MIES.

Le rapport du Groupe de travail II du GIEC traite de la sensibilité, de la capacité d'adaptation et de la vulnérabilité des systèmes naturels et humains au changement climatique ainsi que des conséquences potentielles de ce changement. Quatre auteurs français contribuent d'ailleurs significativement, avec d'autres auteurs internationaux, à la préparation et à l'aboutissement des travaux de ce groupe, souligne la MIES.

En cours de rédaction depuis près de 5 ans et ce, sous l'expertise de plus de 1000 représentants du monde entier, le rapport du groupe II proposera 20 chapitres consacrés aux conséquences, à l'adaptation et à la vulnérabilité des changements climatiques. Après une mise en avant des changements observés et de l'impact réel des changements climatiques d'origine anthropique, les approches sectorielles et régionales constitueront l'essentiel de ce rapport : impacts sur l'eau, sur les écosystèmes, sur l'agriculture, l'industrie et l'assurance, sur la santé et impacts régionaux dans les huit grandes zones géographiques du monde. Pour la première fois une approche transversale à partir de 4 études de cas sera également présentée, révèle la MIES.

Les réponses possibles à travers des mesures d'adaptation et des mesures de réduction d'émissions de gaz à effet de serre seront abordées à la fin du rapport. Elles mettront en évidence le lien fort entre ces 2 thèmes majeurs du défi climat. Les dernières négociations sur le climat ne s'y sont pas trompées puisque focalisés au départ sur les moyens et les objectifs de réduction d'émissions, elles font maintenant également une large part aux questions touchant à l'adaptation, estime la MIES.

Le Groupe de travail III qui a pour mission d'évaluer les solutions envisageables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ou atténuer de toute autre manière les changements climatiques se retrouvera pour sa part à Bangkok, du 30 avril au 3 mai. Une synthèse de l'ensemble sera faite dans le cadre d'une réunion plénière, à Valence en Espagne, du 12 au 16 novembre. L'ensemble des travaux livrera les derniers enseignements scientifiques concernant le changement climatique et s'attardera, notamment sur les conséquences de celui-ci en matière de développement durable.


Voir notre dossier sur le GIEC

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…