En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'INRA lance un programme de R&D pour des grandes cultures performantes

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
L'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et cinq instituts (ARVALIS, CETIOM, ITB, ITL, UNIP) techniques agricoles des filières de grande culture s'engagent dans un programme de recherche de longue durée en vue de mettre au point des systèmes de production de Grande Culture à Hautes Performances Economiques et Environnementales.

Les partenaires ont créé pour cela un Groupement d'Intérêt Scientifique auquel s'associent l'Assemblée Permanente des Chambres d'agriculture (APCA) et l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA). Cette démarche s'inscrit dans la perspective tracée par le Grenelle-Environnement : instaurer une convergence entre les différents types de performances (économiques, sociales, environnementales) qui concourent à des systèmes de production durables, explique l'INRA. Et les exigences à satisfaire pour assurer la durabilité des systèmes de production sont nombreuses : réponse quantitative et qualitative aux demandes des marchés, compétitivité économique, attractivité des métiers, qualité de gestion de l'environnement, sécurité sanitaire des produits destinés à l'alimentation…

Le Gis s'est fixé 4 axes prioritaires d'étude : le fonctionnement et le pilotage des agro-écosystèmes, les facteurs et contraintes externes influençant le comportement des acteurs et les indicateurs de performance et leur prise en compte par les acteurs.

Différentes échelles sont concernées : la parcelle, l'exploitation, la filière, le bassin versant mais aussi le territoire car c'est à ce niveau que beaucoup d'enjeux environnementaux peuvent être traités de façon efficace.

Notes

1 - Institut du végétal ARVALIS 2 - Centre Technique Interprofessionnel des Oléagineux Métropolitains (CETIOM) 3 - l’InstitutTechnique de la Betterave (ITB) 4 - l’Institut technique du lin (ITL), 5 - l’Union Nationale Interprofessionnelle des Plantes Riches en Protéines (UNIP)

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…