En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Depuis le 22 août, l'humanité a consommé toutes les ressources naturelles de l'année

Biodiversité  |    |  Elsa AbsActu-Environnement.com

Selon l'ONG américaine Global Footprint Network (GFN), qui calcule chaque année le jour où la consommation mondiale de ressources naturelles dépasse ce que peut fournir la planète en un an, l'humanité puise dans les stocks à crédit depuis le 22 août.

Le jour du dépassement des ressources (earth overshoot day) tombe cette année 36 jours plus tôt que l'année dernière et il tend à être de plus en plus tôt chaque année d'après le GFN. Le développement de la Chine et l'augmentation de la consommation par tête de sa population participera à cette tendance. En 1992, ce jour est survenu le 21 octobre, et le 3 octobre dix ans plus tard en 2002.

Depuis les années 70, l'humanité vit au-dessus de ses moyens et il faudrait "1,5 planète Terre pour assumer aujourd'hui les besoins d'une population toujours croissante et 2 planètes Terre seront nécessaires bien avant 2050 si rien ne change", selon l'ONG. "Alors que nous cherchons à reconstruire nos économies, c'est le moment de se présenter avec des solutions qui resteront opérationnelles et pertinentes dans le futur", estime Mathis Wackernagel, le président de GFN. "Une reconstruction à long terme ne peut réussir que si elle est conduite avec une réduction systématique de notre dépendance aux ressources".

Réactions8 réactions à cet article

 

Ce genre de calcul est totalement absurde, ça n'a aucun sens.

Laurent Berthod | 28 août 2012 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

41% de la nourriture USA va à la poubelle, probablement autant en France et dans les autres pays dits 'riches'... sans parler de la lumière allumée la journée, la porte ouverte en hiver, la production d'emballages destinés à remplir les poubelles, la voiture pour aller à l'école à deux pas... en théorie, notre action vers la réduction des dépenses pourrait-être tellement simple!

GC | 28 août 2012 à 16h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quel est le rapport entre les rejets de CO2 et la consommation des ressources.

pvd | 28 août 2012 à 18h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le problème est connu de tous: la terre ne peut pas nourrir tout le monde!
Comme pour la chine, il faut instaurer dans chaque pays une politique des naissances, limiter le taux de natalité..

JS | 29 août 2012 à 10h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je pense qu'il faut éviter le raccourci qui est que la terre ne peut pas nourrir tout le monde. Il faut tout d'abord déterminer le niveau sur le quel on base les besoins, 6 milliards "d'américains", c'est sur que non mais 12 milliards de "somaliens", ça ne poserait pas de problème... Il s'agit là d'extrèmes, mais je crois que la véritable question de l'avenir est: sommes nous prêt à agir de manière volontaire sur une réduction drastique de nos besoins (d'occidentaux et pour nombre "artificiels") ou attendrons nous que la nature nous l'impose?
Bien que sensible aux sujets environnementaux, je ne peux vraiment pas affirmer que je suis prêt à changer mon mode de vie de manière volontaire (consommations, déplacement,...)

DM | 29 août 2012 à 11h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je pense aussi qu'une réduction drastique de nos besoins s'impose et compte tenu de notre manque de volonté, cela doit passer par une action concertée de l'ensemble des états, cela doit se faire par une politique environnementale plus stricte, une politique bien évidemment juste. Mais je maintien mes propos sur le fait que cette réduction doit aussi s'accompagner par une sensibilisation des populations sur une limite du nombre d'enfants. Il est tout à fait légitime d'avoir des enfants (2 ou 3 par couple) mais je trouve qu'il est criminel de continuer à faire des enfants notamment dans les pays les plus pauvres, lorsque les ressources disponibles sont insuffisantes pour les nourrir.

JS | 29 août 2012 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je pense aussi qu'une réduction drastique de nos besoins s'impose et compte tenu de notre manque de volonté, cela doit passer par une action concertée de l'ensemble des états, cela doit se faire par une politique environnementale plus stricte, une politique bien évidemment juste. Mais je maintien mes propos sur le fait que cette réduction doit aussi s'accompagner par une sensibilisation des populations sur une limite du nombre d'enfants. Il est tout à fait légitime d'avoir des enfants (2 ou 3 par couple) mais je trouve qu'il est criminel de continuer à faire des enfants notamment dans les pays les plus pauvres, lorsque les ressources disponibles sont insuffisantes pour les nourrir.

JS | 29 août 2012 à 12h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Depuis le 22 août, je consomme donc à crédit. En fait, je le fais depuis les années 70. C'est grâce à un fournisseur extraplanétaire. Si vous venez du côté de chez moi, vous pourrez voir atterrir les soucoupes volantes de livraison par temps clair. Jusqu'à présent, mon fournisseur ne m'a pas encore envoyé de note.

C'est quand même extraordinaire qu'on puisse faire, chaque année, tout ce foin pour les extravagantes élucubrations du Global Footprint Network (qui doit s'en mettre plein les fouilles). L'exploitation de la naïveté offre d'extraordinaires opportunités!

Wackes Seppi | 31 août 2012 à 00h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…