En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Glyphosate : vers sa réautorisation pour dix ans dans l'UE ?

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Selon le quotidien Le Monde, la Commission européenne pourrait finalement proposer de réautoriser le glyphosate - substance active de l'herbicide Roundup de Monsanto - pour une durée de dix ans. Son homologation arrive à son terme le 30 juin prochain.

Les 7 et 8 mars derniers, la Commission proposait de prolonger l'autorisation du glyphosate pour quinze ans devant le comité d'experts représentants les Etats membres. Mais son texte n'a pas pu être voté, faute de majorité qualifiée entre les Etats. La France s'y était opposée. Le Monde a obtenu une copie de son nouveau projet de règlement d'exécution qui sera de nouveau soumis au vote des Etats les 18 et 19 mai.

Dans une résolution votée le 13 avril dernier en séance publique, le Parlement européen s'est dit favorable à sa réautorisation pour sept ans mais seulement à des fins professionnelles, "étant donné les inquiétudes qui subsistent sur le caractère cancérigène et de perturbateur endocrinien" de la substance. Les eurodéputés s'opposent à son usage "dans une pratique agricole connue sous le nom de "green burndown", c'est-à-dire l'action de tuer la plante cultivée préalablement à la récolte afin d'accélérer la maturation et de faciliter la récolte. Cette pratique entraîne notamment une exposition accrue pour l'homme", ont-ils prévenu. Ils s'opposent également à son utilisation dans les parcs publics, les plaines de jeux et les jardins publics, ou à proximité de ceux-ci.

Mais le projet de règlement d'exécution "n'intègre aucune de ces restrictions", précise Le Monde. Selon le texte, "certains coformulants – des substances qui renforcent l'efficacité du glyphosate – dits « POE-tallowamines » seront interdits, et une liste de ces adjuvants dangereux devra être établie par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) en coopération avec les Etats membres et la Commission". En novembre 2015, l'Efsa avait conclu que le glyphosate ne présentait pas de risque cancérogène contrairement à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…