En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Gouvernement veut limiter les ondes émises par les téléphones portables

Risques  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

« Dans une approche de précaution », les ministères de la Transition écologique, de la Santé et de l'Economie ont annoncé, ce vendredi 25 octobre, dans un communiqué, demander à la Commission européenne « de renforcer les exigences applicables aux nouveaux téléphones portables mis sur le marché ».

Le 21 octobre, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a alerté sur l'utilisation de certains téléphones portables, mis sur le marché avant juin 2017, qui présentent des niveaux d'exposition élevés aux ondes électromagnétiques, lorsqu'ils sont placés près du corps, comme dans la poche d'une veste. L'avis de l'Anses « ne met pas en évidence de danger grave et immédiat mais souligne que les résultats des études scientifiques publiés à ce jour ne permettent pas d'exclure l'apparition d'effets biologiques chez l'homme au-delà de certains seuils », soulignent les trois ministères.

Comme le recommande l'Anses, le Gouvernement demandera que les tests d'homologation des téléphones « soient réalisés au contact de l'appareil, et non à 5 mm comme c'est le cas actuellement, afin qu'ils soient plus représentatifs de l'exposition réelle des utilisateurs ». Le Gouvernement réunira aussi les principaux constructeurs afin qu'ils s'engagent dans une démarche volontaire à mettre à jour les logiciels de leurs modèles mis sur le marché, « avant l'application des normes récentes, plus restrictives en termes d'émissions », comme prévue par la directive européenne dite « RED ».

Le contrôle, par l'Agence nationale des fréquences (ANFR), des produits mis sur le marché sera également « intensifié de 30 % en 2020 ». L'ANFR complétera aussi l'application mobile « Open Barres », d'ici la fin de l'année, afin de permettre de connaître les émissions électromagnétiques de son modèle de téléphone. De plus, les distances d'usage recommandées seront également indiquées sur le site de l'ANFR.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager