En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grand hamster : la France épinglée par la Cour de justice de l'UE

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

En n'instaurant pas un programme de mesures permettant une protection stricte de l'espèce du grand hamster, la France a manqué aux obligations qui lui incombent en vertu de la directive « habitats ».

Ainsi vient d'en décider la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) dans un arrêt du 9 juin 2011 par lequel elle condamne la France pour manquement.

Les pratiques agricoles et l'urbanisation mises en cause

La Commission avait saisi la Cour de justice car elle reprochait à la France de ne pas avoir pris en 2008 les mesures suffisantes permettant d'assurer une protection stricte du grand hamster en Alsace, seule région où il est présent. Elle incriminait les pratiques agricoles défavorables et le développement de l'urbanisation.

« Il ressort du dossier, précise la CJUE dans un communiqué, qu'entre 2001 et 2007, le nombre de terriers du grand hamster (un terrier correspondant à un animal) dans les « zones noyaux » est passé de 1160 à moins de 180 alors que le seuil minimal de viabilité de cette espèce est de 1.500 répartis sur une zone de sols favorables de 600 hectares d'un seul tenant ».

« La France s'est entêtée à poursuivre une stratégie en trois actes : relâcher des hamsters élevés en captivité, autoriser des aménagements et des routes qui détruisent ses habitats et poursuivre l‘industrialisation des milieux agricoles tout en disposant de-ci de-là quelques mesures agri-environnementales, cela ne peut pas fonctionner ! », analyse Maurice Wintz, président d'Alsace Nature.

Espèce au bord de l'extinction

« Alors que la France vient de lancer les travaux pour une nouvelle stratégie nationale pour la biodiversité et que l'Etat se lance dans la rédaction d'un troisième plan de sauvegarde de l'espèce, les associations espèrent que la décision de la Cour de justice servira d'électro-choc », réagit France Nature Environnement dans un communiqué.

Même si ces associations estiment le rongeur au bord de l'extinction, elles estiment encore possible de sauver l'espèce en repartant du document cadre « Pour la mise en œuvre de la préservation du Grand Hamster et de son milieu particulier », qui, rappellent FNE et Alsace Nature, a été signé par chacun des acteurs concernés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…