En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Greenpeace porte plainte contre EDF et son PDG pour délits boursiers

MAJ le 25/11/2016
Energie  |    |  Guillaume Krempp  |  Actu-Environnement.com

Les accusations s'accumulent sur EDF et le parc nucléaire français. Après l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), c'est au tour de Greenpeace de pointer du doigt la gestion de l'énergéticien dirigé par Jean-Bernard Lévy. Sur la base d'une expertise financière commandée auprès du cabinet AlphaValue, l'association environnementale a porté plainte contre le PDG et l'entreprise. Ces derniers sous-estimeraient les coûts du démantèlement des centrales nucléaires d'entre 32,3 et 38,4 milliards d'euros. En répandant une fausse image de leur bilan financier auprès des investisseurs, des actionnaires et des citoyens, EDF et son dirigeant se rendraient coupables de délits boursiers. 

Maître Marie Dosé, avocate de l'association sur ce dossier, estime qu'"il est temps que des autorités judiciaires se prononcent sur ces pratiques frauduleuses". A cet effet, Greenpeace a demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire pour présentation de bilan inexact et diffusion d'informations trompeuses. Pour Cyrille Cormier, chargé de campagne énergie de l'association, les dirigeants de l'entreprise "s'enferrent dans la stratégie nucléaire alors qu'il est désormais établi que la fermeture de réacteurs bénéficierait à l'équilibre financier d'EDF".

Suite à cette accusation le groupe a contesté les "prétendues analyse du cabinet AlphaValue". Dans un communiqué, EDF rappelle que ses comptes sont audités et certifiés par ses commissaires aux comptes. Les coûts de démantèlement du parc nucléaire ont par ailleurs fait l'objet d'un audit du ministère de l'Environnement. L'énergéticien a donc décidé de déposer une plainte pénale "pour tirer conséquences de ces allégations mensongères et de ces informations trompeuses".

Réactions1 réaction à cet article

 

Placement de "père de famille" qu'ils nous disaient Monsieur M. et consorts.
Ouverture du capital pour faire de la téléphonie, de l'eau etc.

Bibi06 | 25 novembre 2016 à 15h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager