En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Greenpeace demande l'arrêt des pêches profondes

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'organisation environnementale Greenpeace, qui lance une campagne de sensibilisation, demande aux enseignes de supermarché de ''retirer de la vente les espèces des grands fonds'' menacées notamment par la pratique du chalutage en haute mer.

''Le chalutage de fond, une pratique non durable, consiste à prendre d'immenses filets lestés de lourdes plaques de métal qu'on traîne au fond de la mer, laissant derrière soi un sillon de dévastation et une traînée d'eau turbide'', déplore Greenpeace. ''Très répandu, le chalutage de grand fond est l'une des formes de pêches les plus destructrices en haute mer : en un seul passage, un chalut peut vider une zone entière de toute forme de vie'', dénonce l'organisation.

Selon Emmanuel Buovolo, chargé de campagne Océan pour Greenpeace France, cette pêche en eau profonde ''détruit les écosystèmes fragiles'' (monts sous-marins, failles, cheminées hydrothermales) et menace de nombreuses espèces de poissons ''aujourd'hui en vente dans les supermarchés français'' qui présentent une croissance lente et une maturité sexuelle tardive. Parmi ces espèces des grands fonds figurent l'empereur, le sabre noir, la lingue bleue, le requin siki ou encore le grenadier ''dont les populations ont baissé de 80 % en moins de 20 ans'', selon Emmanuel Buovolo.

Lancement de la campagne ''SOS grands fonds marins''

Greenpeace lance du mercredi 30 septembre au mardi 13 octobre, une tournée européenne de sensibilisation auprès des directeurs de la grande distribution et des politiques, qui fera escale en France dans 7 grandes villes1 avant de gagner l'Espagne et le Portugal. ''Dans chaque ville, nous engagerons le dialogue avec des directeurs de supermarchés et leur demanderons d'arrêter la vente des poissons de grands fonds, et d'obtenir des engagements de leurs groupes''. Greenpeace entend également sensibiliser les consommateurs et proposera des projections de films et des expositions au grand public.

Alors que les Nations Unies examinent en novembre la Résolution 61/105 encadrant les pêches profondes en haute mer, Greenpeace regrette que le gouvernement français n'ait ''toujours pas clairement apporté son soutien à la préservation des écosystèmes de grand fond''. ''Pourtant, le non-respect des mesures de cette Résolution devait conduire à la fermeture des pêches profondes au 31 décembre 2008, et ce jusqu'à la pleine application des mesures demandées. Or, rien de significatif n'a été fait !'', souligne l'organisation.

Greenpeace demande notamment au gouvernement de ''se prononcer pour l'arrêt immédiat des pêches profondes et leur reconversion vers des pêcheries durables''. L'organisation appelle également les Groupes de distribution alimentaire à retirer de la vente les espèces de grands fonds.

Notes

1 - La tournée de Greenpeace sera à Paris le 30 septembre et le 1er octobre, à Rennes, le 3 octobre, à Nantes, le 4 octobre et le 5 octobre, à Poitiers le 7 octobre, à Bordeaux, le 9 octobre, à Toulouse le 10 et le 11 octobre et à Pau le 12 et le 13 octobre. 2 - Pour en savoir plus

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager