En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Greenpeace et l'EREC démontrent la rentabilité des investissements dans les EnR

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon l'étude intitulée ''Révolution énergétique: une vision d'une énergie mondiale durable'' présentée le 27 octobre à Berlin par le Conseil européen des énergies renouvelables (EREC) et l'organisation écologique Greenpeace, le marché des Enr pourrait passer de 70 à 360 milliards de dollars en 2030, permettant d'économiser 18 milliards de milliards (trillions) de dollars de futures dépenses en pétrole, tout en protégeant le climat.

Des investissements massifs dans les énergies renouvelables pourraient permettre l'émergence d'une industrie au chiffre d'affaires annuel de 360 milliards de dollars en 2030, et fournir la moitié de la production électrique mondiale, selon l'étude. Le marché mondial des énergies renouvelables peut augmenter de telle manière que d'ici 2050 il aurait la taille de l'industrie fossile d'aujourd'hui, a indiqué Oliver Schäfer du Conseil européen des énergies renouvelables (EREC) dans un communiqué. Notre scenario de révolution énergétique montre comment économiser de l'argent, maintenir le développement économique sans alimenter les changements climatiques catastrophiques, a expliqué de son côté Sven Teske, de Greenpeace International.

Selon le rapport, un investissement mondial de 9 milliards de milliards (trillions) de dollars dans les énergies renouvelables permettrait l'émergence d'une industrie très rentable et la réduction des émissions de CO2. L'étude préconise notamment la disparition progressive des subventions aux carburants fossiles et à l'énergie nucléaire, le renforcement des bourses de quotas d'émission, des objectifs contraignants d'énergie renouvelable, et des normes pour les véhicules et les immeubles. La priorité donnée à l'énergie renouvelable pourrait conduire à la création de nombreux emplois, et aider le monde à faire face à la récession économique, selon l'étude.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager