En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Borloo fait le Bilan du Grenelle en Corse

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Après Strasbourg en septembre, la Corse a accueilli mercredi le deuxième Conseil des ministres organisé hors de la capitale depuis l'élection de Nicolas Sarkozy. Au menu notamment : un bilan du Grenelle de l'Environnement. Le ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables, Jean Louis Borloo a dressé son bilan et ses perspectives.
Soulignant que la France entendait se montrer exemplaire et ferait du développement durable la priorité de sa présidence à venir de l'Union européenne, Jean Louis Borloo a rappelé que la France changerait radicalement de stratégie en matière de transport avec une priorité donnée au rail et au transport fluvial. Un plan de rénovation thermique concernera en priorité les 800 000 logements HLM. Le Gouvernement lancera également un programme de développement des énergies renouvelables pour dépasser l'objectif européen de 20 % d'énergies renouvelables dans la consommation finale en 2020, indique la communication du Conseil des Ministres. Concernant l'agriculture, le ministre réitéré que l'objectif est de multiplier par trois les surfaces consacrées à l'agriculture biologique en 2012 et d'atteindre 20 % de la surface agricole en 2020. S'agissant des pesticides, les substances les plus préoccupantes seront rapidement interdites à la vente. Dès l'année prochaine, le ministère de l'agriculture et de la pêche proposera un plan de réduction de 50 % de l'usage des pesticides dont la dangerosité est connue, si possible dans les dix ans, souligne la communication. Le Ministre d'état a par ailleurs souligné que la culture commerciale des OGM pesticides était suspendue, en attendant les conclusions d'une expertise qui sera conduite par une nouvelle instance indépendante créée avant la fin de l'année. Il a également précisé que la directive européenne sur les OGM serait transposée dans le respect de quatre principes : responsabilité des acteurs, transparence, droit de consommer et de produire avec ou sans OGM, obligation d'évaluer l'intérêt sanitaire et environnemental des OGM. La recherche sur les OGM sera accélérée dans cet esprit, spécifie la communication. Enfin, le Ministre Jean Louis Borloo a annoncé qu'un nouveau plan national santé environnement serait défini. Il concernera notamment l'air intérieur, les transports, les nouvelles technologies, ainsi que les pathologies émergentes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…