En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grenelle : la première table ronde a débuté

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le Grenelle environnement arrive dans sa phase finale. Après la consultation nationale et les forums à travers la France, les discussions finales ont démarré au ministère de l'Ecologie avec François Fillon, six ministres, ainsi que des représentants des participants et des experts. En effet, autour de François Fillon et du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, ont pris place les ministres du Logement, Christine Boutin, de la Recherche et de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse, ainsi que les secrétaires d'Etat à l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, aux Transports Dominique Bussereau, et le Haut-commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch. Le Premier Ministre a ouvert la table ronde finale du Grenelle de l'environnement par un discours sur la nécessité d'une nouvelle gouvernance environnementale fondée sur la participation des acteurs concernés et l'évaluation des politiques publiques, indique la FNE dans un communiqué. Le Premier ministre a souligné en outre l'exigence d'un nouveau modèle économique. Premier des quatre débats prévus durant les deux jours : la lutte contre le changement climatique.
Le Président de la République recevra, jeudi 25 octobre à 16h00 à l'Elysée, l'ensemble des groupes de travail du Grenelle de l'Environnement qui lui remettront leurs conclusions. Cette réunion se tiendra notamment en présence de M. José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, et des deux Prix Nobel de la Paix, M. Al Gore et Mme Wangari Maathaï, ainsi que le Premier Ministre et les membres du gouvernement. M. José Manuel Barroso et M. Al Gore apporteront un témoignage international sur les dangers qui menacent la planète et les mesures d'urgence qui s'imposent, a précisé le Porte-parole de l'Elysée David Martignon tout en indiquant que le souhait du président était de sceller une nouvelle politique de l'environnement fondée sur une croissance écologique équilibrée pour apporter des solutions aux changements climatiques, aux modifications de la biodiversité et à la dégradation de l'écosystème.
Les premiers programmes d'action précis et chiffrés devraient être présentés mi-décembre et une loi d'orientation être votée au premier semestre 2008.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager