En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grenelle de l'Environnement : les négociations se poursuivent

Bâtiment  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Après quatre mois de réflexions, plusieurs mesures ont été retenues hier pour le bâtiment et les transports. Dans le neuf, les nouvelles règles thermiques doivent permettre de descendre à une consommation maximale de 50 kwh par m2 et par an (contre plus de 240 actuellement) d'ici 2010 pour le public, 2012 pour le privé. Pour l'ancien, les bâtiments publics devront engager une rénovation thermique d'ici 2015 et pour le privé, une série d'incitations (crédits d'impôts, prêts bonifiés) doit soutenir les particuliers, même les moins aisés. Par ailleurs, les lampes à incandescence devront disparaître d'ici 2010. Concernant les transports, le transport en commun sera encouragé, l'extension du réseau routier sera stoppée et le fret développé. Le ministre Borloo a validé le principe de l'éco-pastille sur les véhicules particuliers et l'éco-redevance sur les poids lourds mais l'abaissement des limitations de vitesse n'a pas été retenu. Enfin, l'achat d'une voiture propre bénéficiera d'une ristourne. Concernant la fiscalité, l'instauration d'une contribution climat-énergie, a été renvoyée à l'arbitrage du président de la République, qui clôture aujourd'hui ces états-généraux. Concernant les déchets, la deuxième table ronde du Grenelle n'a abouti à aucune décision et la négociation été reportée.
Au programme aujourd'hui : la biodiversité, l'agriculture et les problèmes de pesticides.Selon FNE, un accord s'est dégagé : 20% de la surface agricole utile en bio en 2020 et 20% dans les cantines scolaires, les collectivités locales fixant dans leurs commandes pour la restauration sclolaire des critères de qualité conformes aux objectifs du bio (proximité, saisonnalité...). Un accord s'est également dégagé pour encourager le bio dans la grande distribution. Reste à discuter des pesticides et des OGM !

Réactions1 réaction à cet article

 
cantines scolaitres et repas bios

D'accord mais à quand l'application de protection de terres agricoles en zones péri-urbaines et de la formation de maraîchers bio afin de pouvoir proposer desrepas bio en cantines scolaires avec des productions locales etsaisonnières sans importations?

philippe | 29 octobre 2008 à 21h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…