En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Grenelle de l'Environnement : la FNAUT propose un programme ambitieux pour le transport et le climat

Alors que les six groupes de travail du Grenelle rendent leurs préconisations en vue d'un rapport de synthèse, c'est au tour de la FNAUT d'apporter sa contribution en présentant des propositions visant à favoriser les modes de transports propres.

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) qui participe au groupe de travail 1 du Grenelle de l'environnement appelle à passer à la vitesse supérieure pour limiter l'impact du transport sur le climat en prenant des mesures impopulaires, notamment en matière tarifaire ou fiscale. Il faut provoquer des changements de comportement par des mesures pédagogiques, fiscales ou réglementaires, a déclaré le président de la FNAUT Jean Sivardière, en présentant à la presse les propositions de l'association dans le cadre du Grenelle de l'environnement.

Pour renforcer l'efficacité énergétique des transports, la FNAUT se prononce notamment sur une meilleure réglementation de la publicité pour l'avion et la route et la promotion de l'éco-conduite au lieu de focaliser sur les seules avancées technologiques des moteurs et carburants : elle doit être enseignée dans les auto-écoles et faire l'objet d'une évaluation lors du passage du permis de conduire et d'une grande campagne d'information du public et des entreprises.
La fédération des usagers des transports préconise également l'instauration d'une éco-vignette annuelle, assortie d'un système de bonus-malus dont le montant serait indexé sur les émissions de polluants chimiques et de gaz à effet de serre du véhicule. Confortée par un récent sondage BVA selon lequel 68% des Français y sont favorables, la fédération propose la réduction de 10 kmh des vitesses maximales légale sur routes et autoroutes et rappelle que l'application d'une telle mesure sur les seules autoroutes induirait une économie de 1,7% de l'ensemble du carburant consommé par les voitures*.

La FNAUT souhaite en outre une hausse progressive et programmée de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) supérieure d'environ 1% à la hausse du salaire moyen et dont le produit serait affecté au transport public. Chaque mode de transport doit payer ce qu'il coûte, indique la FNAUT.
La fédération se prononce aussi pour l'introduction d'une éco-redevance kilométrique sur le transport routier de fret, comme en Suisse, Allemagne, Autriche et République tchèque et défend aussi l'idée d'une écotaxe sur le transport aérien intérieur, en commençant par les relations directement concurrentes du TGV.
Pour Jean Sivardière, le produit des écotaxes devrait être partagé entre l'AFITF (rail, voie d'eau) et les régions et agglomérations (TER, transports urbains).

Concernant les infrastructures, la FNAUT remet en cause les choix autoroutiers effectués lors du Comité interministériel de l'aménagement et du développement du territoire (CIADT) de décembre 2003 et les choix plus récents comme les contournements de Strasbourg et Montpellier, totalement incompatibles avec l'objectif « facteur 4 ». Elle appelle de ce fait à abandonner l'essentiel du programme autoroutier en commençant par les projets nord-sud concurrents du rail et de la voie d'eau : A24, A32, A48, contournement de Strasbourg, Lyon, Bordeaux... et les projets urbains : autoroutes franciliennes, A45. La fédération appelle également à renoncer aux nouveaux aéroports. Décentraliser la gestion du stationnement payant, légaliser le péage urbain et taxer le stationnement dans les entreprises sont aussi des pistes étudiées par la fédération pour accroître le financement des transports collectifs et aménagements cyclables.

Enfin, la fédération souhaite que soit mis en place un code de la rue, calqué sur le modèle belge pour faciliter la circulation des piétons et cyclistes et que les PDU (Plan de Déplacement Urbain) dans les agglomérations moyennes soient obligatoires.

Le Grenelle, grande négociation lancée le 6 juillet et demandée par le Président de la République, doit aboutir à un plan d'action de 20 à 30 mesures concrètes et quantifiables. Les propositions sont élaborées par six groupes de travail qui se penchent chacun sur un thème : la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles, l'instauration d'un environnement respectueux de la santé, l'adoption de modes de production et de consommation durables, la construction d'une démocratie écologique, la promotion de modes de développement écologique favorables à la compétitivité et à l'emploi. Lundi 24 septembre, le MEDAD devrait recueillir le pré-rapport des six groupes de travail qui devrait alors être débattu par l'Assemblée nationale et le Sénat le 4 octobre.


*Etude Armines réalisée pour le ministère de l'Industrie

Réactions15 réactions à cet article

 
Mieux se déplacer;

Actuellement (depuis le 10/09/07) des camions peuvent traverser la France (1000km) en produisant 80% de pollution en moins et en économisant 100€ par camion en utilisant le train sur l’axe Luxembourg Perpignan puisque moins cher et moins polluant pourquoi ne pas l’imposer ?

Cela concerne sur cet axe 1 000 camions jour

L'INTER MODALITE
L’état s’occupe des schémas multi modaux
La région des Ter
Le département du car
L’agglomération des bus
La DDE des infra….Etc
Les rencontres entre les AO sont rares voir inexistantes
Je pense que le déplacement doit se traiter au niveau du bassin de vie avec:
___________________________
Une seule Autorité Organisatrice
-----------------------------------------------

Anonyme | 24 septembre 2007 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Allez-y

Plusieurs choses me viennent à l'esprit lorsque je lis cet article...

D'une part, étant étudiant jai un véhicule acheté d'occasion qui forcément pollue un peu plus qu'un véhicule de toute dernière génération. Pourquoi l'ais-je pris d'occasion ? par manque d'argent... Résultat, ceux qui comme moi ne peuvent pas s'acheter les véhicules derniers cris qui polluent peu vont devoir en plus payer plus de taxes, la vignette...

On stigmatise beaucoup les automobiliste, et on place le train en vedette. Mais d'où vient l'électricité pour faire avancer les trains ? nucléaire à votre avis ? et non, car la SNCF a des contrat avec d'autres fournisseurs qui utilisent des ccentrales thermiques (y compris charbon) = très écologique...

Bref, je suis en passe de rentrer dans la vie active, mes études prenant fin. Je vais sérieusement penser à quitter cette bonne vieille France avant qu'il ne soit trop tard...

Spirit | 24 septembre 2007 à 12h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
LE FRET EN QUESTION

POuvez-vous me dire pourquoi en plein Grenelle de l'Environnement, certains se permettent de supprimer la plate-forme de Saint-Pierre des Corps ?
Si SNCF n'a pas envie de mettre le paquet sur le FRET, il convient de confier cette activité à des sociétés privées.
J'ai entendu à la radio que ce serait 33 000 camions de plus sur la route après la suppression de cette plate-forme.

Autre chose sur les déplacements doux : je suis à 100 % pour les déplacements en vélo. Seulement voilà, les réseaux vélos sont quasi - inexistants. Il convient de circuler avec un masque sur le nez pour éviter d'inhaler les gaz d'échappement et de rouler sur les trottoirs (interdit) pour ne pas se faire renverser. Il faudrait avoir la curiosité de faire rapidement une étude sur les pistes cyclables en France (je ne parle pas des couloirs qui ne sont pas sécurisés)
Vite, vite faisons quelque chose. les citoyens sont prêts pour beaucoup de choses. Ils ne faut pas tout leur mettre sur le dos. Seules des politiques volontaristes pourront modifier nos modes de vie.

allons enfants ! | 24 septembre 2007 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le casse-tête des kilomètres alimentaires

Bonjour,
Quelques fois l'autoroute du Sud est plus chargée en camions qu'en automobiles. ça fait peur !
On accepte que les routes du pays soit défoncées par des camions qui passent , polluent et parfois tuent ! ! Il en vient de partout et ça continue....Cela continuera t-il indéfiniment ?
Les autoroutes sont des voies de passage qui ne profitent pas toujours au développement des régions mais qui contribuent de bousiller les paysages, de cadriller notre pays et de polluer !
Une des solutions est de produire sur place ce que l'on consommera : vrai pour l'agriculture, fruits, légumes mais aussi céréales, vrai pour l'artisanat.
Cela donnera du travail en local, contribuera à la qualité de l'environnement
On assiste à la mise en place de réseaux de citoyens qui s'organisent pour mettre tout ceci en place. L'Etat doit être attentif, écouter et aider à la mise en oeuvre des actions citoyenne de développement durable.
7 000 kilomètres par avion, c'est le chemin parcouru d'une assiette de haricots verts, consommés hors saison ????
La pédagogie devrait être obligatoire dès l'école mais également l'accompagnement.
Allons enfants ! ! !

allons enfants ! | 24 septembre 2007 à 13h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Allez-y

Je suis tout à fait d'accord pour que l'on trouve des solutions équitables. 2 points m'interpellent sur ce que je lis: - 1° je n'ai pas les moyens d'acheter un véhicule neuf donc je vais polluer plus; comme je ne suis pas riche, je vais payer plus - 2° j'habite en milieu rural, pas de desserte de bus, à 30 km de la gare, je n'ai d'autre solution que de prendre ma vieille voiture qui pollue et de payer pour que l'on développe le train et le bus qui ne viendra jamais chez moi, car ce ne sera pas rentable.
Que dois je faire? Déménager en ville? Oui, mais je suis artisan en milieu rural. Quid de l'aménagement du territoire et du problème de la desertification de nos campagnes? J'ai l'impression que certains vont trinquer plus que d'autres. Pourquoi ne pas taxer les usagers qui ont des solutions collectives pour subventionner l'achat de véhicules propres par les ruraux??? Ce serait peut être plus équitable

christave | 27 septembre 2007 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le droit de polluer en payant

Pourquoi est-ce toujours sur les petites gens que ça retombe ?
Nous allons payer pour que les constructeurs automobiles puissent continuer à construire et vendre des 4x4 à 11 litres au 100 km !
Ceux qui ont les moyens pourront continuer à prendre l'avion, achetter des grossses voitures pendant ceux qui veulent faire des efforts resteront chez eux...

J'habite entre Montauban et Paris : pourquoi la SNCF ferme-t-elle les gares sur ce tronçon ? On ne pourra bientôt plus avoir de TER ! On les remplace par des bus !!! Et le ferroutage ???

J'espèrais beaucoup du Grenelle, et à priori, il ne s'agit encore que de solutions en trompe l'oeil visant à enrichir l'état et les pollueurs !!!

sidony | 27 septembre 2007 à 10h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
surtout et avant tout, taxer les énergies fossiles

Je crois que toutes les mesures visant à faire changer nos comportements sont bonnes, mais que seule une taxation drastique des énergies fossiles en faveur des énergies renouvelables peut influencer efficacement un changement de nos comportements et atténuer les changements climatiques (comme le montre si bien Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean dans leur livre, "le plein s'il vous plaît"
christiane Blain, présidente d'un groupe de Réflexion-propositions

fratervie | 27 septembre 2007 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:surtout et avant tout, taxer les énergies fossi

Bonjour,
Oui, naturellement, c'est le type d'outillage technique qui va dans le bon sens. Mais nécessaire, pas suffisant.
Car avant d'aborder les réponses techniques, oser (se) poser d'abord les bonnes questions "politiques", celles de nos besoins essentiels et des conséquences de nos actes sur nos coloca-Terre et sur notre environnement.
Une production ou un service, inutile, nuisible, gaspilleux, dangereux, déshumanisant...qu'il soit produit par de l'énergie fossille-nucléaire ou du renouvelable, qu'ils soient réservés aux riches (car surtaxés), ça reste des activités à remettre en cause, dans leur essence (sic !).

Par ex, le yaourt aux fraises "mondialisé", qu'il fasse 3OOO km en ferroutage ou en camions, ça change quoi au fond ? La bonne direction, n'est-ce pas plutôt la proximité (l'acheter à des paysans proches), l'autonomie (le faire soi-même ou avec d'autres). C'est l'accès prioritaire à l'usage partagé plutôt qu'à la propriété privée individuelle. La sobriété volontaire et l'autolimitation, la remise en cause du mythe religieux de la croissance.

Approche plus difficile, novatrice et délicate certes, sans passéisme ni écolofascisme.

Donc Grenelle pourquoi pas, écotaxes oui à court terme, sans naiveté et sans esquiver les questions essentielles, vu l'ampleur d'une crise qui n'est pas qu'écologique.
Ni dupes, ni soumis.

utopiaverte | 27 septembre 2007 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re: Surtout et avant tout, taxer les énergies foss

Bravo Utopiaverte, je n'aurais pas mieux dit, la prise de conscience actuelle va de pair je pense avec une redéfinition de nos besoins sur beaucoup de sujets, et cela passe aussi par un new-deal scientifico-philosophique..

guillaume,

surfou | 27 septembre 2007 à 17h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le droit de polluer en payant

C'est vrai que cela n'est pas normal, la fermeture de certains gares régionales ... Service public que deviens tu ?

Essayez de contacter RFF puisque c'est eux les décisionnaires..

D'un autre côté, c'est facile à dire, mais les nouvelles locomotives au biodiesel ou électrique, ce n'est pas donné..

surfou | 27 septembre 2007 à 17h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le casse-tête des kilomètres alimentaires

Salut!
Ouais je suis bien d'accord avec toi. Il faut enfinir avec ces kilomètres d'asphaltes défoncées par les camions. J'habite en Ubaye près de la frontière italienne et j'en ai marre de faire la queue derrière les camions. Il y en a de plus en plus via l'Italie ou vers la France. Le ferroutage me semble une bonne idée mais il est vrai que la recentralisation des productions du local vers le local doit être le plus possible favorisée. Dans cette vallée tout le monde se plaint du manque de boulot. Il ya encore vingt ans la place des agriculteurs était centrale : que sont-ils devenus? Demande à la PAC ! Objectif atteint : détruire des dizaines d'emplois pour favoriser les plus grands. Non, ce que je dis simplement c'est que tant que l'Europe continuera de soutenir les gros, ce sont les petits qui crèvent et la production locale pour tous n'est pas pour demain !

pousseurdecri | 27 septembre 2007 à 20h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Le droit de polluer en payant

Où trouver sur la Toile des infos solides sur le coût selon la loco d'un arrêt dans une "gare perdue" parfois pour un seul voyageur descendant ou montant.

Pour comprendre le problème des fermetures de petites gares et faire des propositions constructives, il faut comprendre cela.

Mais il faut aussi faire comprendre aux décideurs que c'est la réduction de la fréquence offerte qui réduit la fréquentation et accroît le choix de la voiture individuelle.

Que coûte en comparaison à l'environnement le déplacement dans dix voitures de dix personnes qui prendraient le train s'il s'arrêtait encore toujours dans la gare de leur village à l'heure du départ et du retour du boulot ?

Micheline | 30 septembre 2007 à 17h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Allez-y

Cest plutôt le contraire qu'il faudrait faire, c-à-d taxer ceux qui utilisent un moyen de transport individuel, gros consommateur d'énergie, et ce n'est pas les biocarburants et le covoiturage qui vont changer les chose car ils ne diminueront ni les accidents ni les embouteillages ni le coût des assurances. Néanmoins je considère qu'il ne sert à rien de trop taxer si l'on n'offre pas d'alternative crédible pour le transport de voyageurs ou de Fret. A mon avis il est urgent d'investir en infrastructures ferroviaires et dans les transports en commun en général, ce sera beaucoup plus utile et cela suscitera moins d'opposition de la part de ceux qui acceptent d'être des "abonnés à vie de l'automobile" !

michou | 30 septembre 2007 à 20h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Voyage de banlieue à banlieue = galère

Pour aller travailler en voiture je met 10 minutes. Si je veux prendre les transports en commun de banlieue à banlieue :
- à pieds 10 mn pour aller à la gare (ça va encore)
- attente train : 5 à 10 mn
- voyage train : 10 mn
- attendre le bus : 5 à 10 mn
- voyage bus : 15 mn
- à pied 10 mn pour aller sur mon lieu de travail
tout ça en banlieue ouest de la région parisienne

Cherchez l'erreur
Autre exemple : le plateau d'activité de Vélizy (92) a été construit il y a + de trente ans. Il n'y a que quelques lignes de bus qui le déserve et les bus sont bondés depuis Châtillon notamment.
Cherchez l'erreur , oui mais pas du côté de ceux qui sont obligés de se déplacer en voiture.

Par contre de banlieue à Paris, ça fonctionne mais
les transports sont bondés et fatiguants.
Quand allons-nous arrêter de densifier la région parisienne . Le cadre de vie devient insuportable : stress, pollution, surpopulation.....
Quand allons-nous produire sur place ce que nous consommons ?
Quand allons-nous vraiment décentraliser pour gréer de véritables projets économiques dans les campagnes qui continuent de se désersifier ?


Autre exemple : le plateau d'activité de v

allons enfants | 09 octobre 2007 à 16h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Voyage de banlieue à banlieue = galère

Tout à fait d'accord sur les trajets de banlieue à banlieue. Le cas de la région parisienne est typique du manque de clairvoyance de nos décideurs. En province c'est un peu différent mais ça commence à sentir le roussi dans certaines zones si l'on ne fait rien pour les dessertes périurbaines.

michou | 09 octobre 2007 à 20h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…