En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Covid-19 : le secteur du transport routier et de la logistique a son guide de bonnes pratiques sanitaires

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Covid-19 : le secteur du transport routier et de la logistique a son guide de bonnes pratiques sanitaires

Le 15 avril, les organisations syndicales et professionnelles du transport routier de marchandises et des prestations logistiques (FNTR, TLF et OTRE) ont publié leur guide de bonnes pratiques visant à prévenir la propagation de l'épidémie du Covid-19. Ce guide, validé par le ministère du Travail, s'adresse aux entreprises et aux salariés du secteur sur le territoire national, incluant les DOM. Doté de 25 pages, il « propose un cadre de référence partagé qui permet de conjuguer la continuité de l'activité du secteur, essentielle à la vie de la Nation, avec les nécessaires mesures de prévention », explique la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). Ce guide a pour vocation de rappeler les dispositions applicables aux différents métiers du secteur en tenant compte de leurs contraintes. « Il doit également impérativement être appliqué par les chargeurs et les clients finaux sur les lieux de chargement et de déchargement des marchandises et d'accueil des conducteurs pour la limitation de la propagation du virus », prévient la FNTR. La bonne application du guide « permettra d'éviter les situations de danger grave et imminent pouvant engendrer le droit de retrait », ajoute la fédération.

Le 17 avril, dans un communiqué, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports, s'est félicité de la parution de ce guide. « Je tiens à saluer l'engagement des professionnels des secteurs du transport routier de marchandises et de la logistique qui, depuis le début de cette crise, permettent de répondre aux besoins de nos concitoyens et des entreprises qui peuvent poursuivre leur activité. J'appelle à ce que les entreprises et les salariés de ces secteurs, mais aussi les chargeurs et les clients finaux, s'emparent de ce guide pour lutter contre la propagation du virus et protéger chacun », a-t-il déclaré.

390 millions d'euros de gains de trésorerie pour le transport routier

M. Djebbari a aussi annoncé, avec Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, 390 millions d'euros de mesures de trésorerie en faveur du transport routier de marchandises, afin de faciliter la poursuite de leur activité. La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), actuellement remboursée aux opérateurs du transport routier de marchandises chaque semestre, « sera exceptionnellement remboursée tous les trimestres », ont précisé les ministres.Cette mesure permettra un « gain de trésorerie immédiat » de près de 300 millions d'euros pour l'ensemble de la filière. La prochaine échéance de la taxe sur les véhicules routiers (TSVR) 2020, qui doit être payée au plus tard le 1er septembre, sera également reportée de trois mois : les entreprises du secteur auront jusqu'au au 1er décembre 2020 pour la payer. « Ce report soulagera la trésorerie des entreprises du secteur de 90 millions d'euros au total ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager