Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Herbiers de posidonie : l'appel à projets de réduction de l'impact des ancres des navires est renouvelé

MAJ le 08/11/2022
Biodiversité  |    |  Félix Gouty

Le 18 octobre dernier, à l'occasion de la seconde édition du forum Mouillage Méditerranée, la Direction interrégionale de la mer Méditerranée (Dirm Med) a annoncé poursuivre sur sa lancée pour réduire l'impact des ancres des navires de plaisance sur l'herbier de posidonie. Pour rappel, entre 20 et 25 % des espèces animales et végétales connues en Méditerranée sont observées dans ces herbiers et sont ainsi menacées par les navires de plaisance.

Ce soutien se traduit par la réouverture d'un appel à projets, lancé une première fois en 2020. Ce dispositif vise à accompagner le financement, à hauteur de 80 % au plus, de projets souhaitant mettre en place des mouillages « organisés et écologiques, conciliant la préservation des herbiers et la plaisance » ou d'études pour ce faire. Il puise dans les 4 millions d'euros du plan tourisme de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et est administré par la Dirm Med, l'Office français de la biodiversité (OFB), les Régions Paca et Occitanie et par la préfecture des Bouches-du-Rhône. L'an dernier, onze projets ont été financés pour un montant total de 2,7 millions d'euros. L'ambition de ce second appel à projets est d'accompagner de nouveaux travaux ou de poursuivre le financement de projets précédemment en étude. Les intéressés, communes ou gestionnaires de zones protégées, peuvent candidater du 7 novembre prochain au 28 février 2023.

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est trop choupinet, ces appels à projets portant l'espoir fou qu'à l'avenir, les plaisanciers daignent éventuellement considérer le fait que la pratique de leur loisir chic et aisé nuise directement à ces prairies sous-marines, pouponnières de la vie des hauts fonds méditerranées !
Quand il est clairement documenté comme c'est le cas ici que ce loisir en rien indispensable porte directement atteinte à la biodiversité marine, ce ne sont pas des appels à projets qu'il faut mais des zonages adéquats d'interdiction de mouillage et ailleurs, des mouillages "écologiques" (car les ancres bousillent aussi les fonds rocheux et sableux).

Pégase | 26 octobre 2022 à 11h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]