En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les villes françaises et européennes renforcent leur engagement en faveur du climat

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Une trentaine de maires de capitales et de grandes villes européennes se sont réunis ce jeudi 26 mars à Paris qui accueillera la Conférence mondiale sur le Climat (COP 21) en décembre. Ils ont adopté une déclaration commune dans laquelle ils réaffirment l'engagement de l'UE à réduire d'au moins 40% leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2030. Parmi ces villes figurent des membres d'Energy Cities ainsi que les signataires de la Convention des Maires qui représentent plus de 6.000 villes d'Europe déjà engagées à réduire d'au moins 20% leurs émissions de GES d'ici à 2020.

Aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo, les maires de Rome, Athènes, Bruxelles, Bucarest, Genève, Lisbonne, Madrid, Sofia, Stockholm, Varsovie, Vienne, Lyon et Bordeaux étaient notamment présents ainsi que le Président de la République François Hollande, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et le commissaire européen à l'Energie Miguel Arias Canete.

Les maires se sont également engagés à renforcer "la coopération et le partage d'expériences avec les villes du monde entier", à investir en priorité sur les secteurs "principalement responsables des émissions de GES" : les transports, le bâtiment, l'approvisionnement en énergie et la valorisation des déchets. Pour ce faire, les villes européennes mutualiseront leurs commandes publiques. Ces commandes concerneront les secteurs dans lesquels les villes "ont un pouvoir d'achat significatif et où les impacts carbone sont importants" : le transport (véhicules hybrides et électriques pour les municipalités, camions-bennes à ordures 12-16 tonnes au gaz naturel ou électriques), l'énergie (sources renouvelables), les bâtiments, etc. "Oui, on peut d'ores et déjà faire ces commandes entre plusieurs capitales. On a commencé à travailler plus étroitement encore avec Rome et Bruxelles à partir de nos besoins de renouvellement d'un certain nombre de véhicules", a déclaré Anne Hidalgo, selon l'AFP.

Lors de la COP 21 (30 novembre-11 décembre), 1.000 maires seront accueillis à Paris du 4 au 7 décembre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…