Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Électricité : des perspectives moins pessimistes pour le début de l'année

Energie  |    |  S. Fabrégat

Dans sa dernière actualisation mensuelle des perspectives électriques pour l'hiver 2022-2023, le gestionnaire de réseau RTE abaisse le niveau de risque pour l'hiver d' « élevé » à « moyen ». Alors que, dans sa précédente actualisation, il jugeait la sécurité d'approvisionnement du pays dégradée de mi-décembre à mi-février, RTE se veut désormais rassurant, sous réserve d'un maintien des efforts d'économies d'énergie et d'une météo clémente.

Le redémarrage de réacteurs nucléaires, permettant d'espérer 45 gigawatts (GW) opérationnels fin janvier, associé à des baisses confirmées de consommation proches de 10 %, y compris dans le résidentiel et le tertiaire, éloignent la perspective de tensions fortes sur le réseau. S'y ajoutent des interconnexions efficaces, une bonne recharge des stocks hydrauliques et la préservation des stocks de gaz, grâce à la douceur des températures enregistrée jusque la fin novembre.

Malgré un pic de consommation de 82 GW enregistré lundi 12 décembre, à 19 heures, aucune alerte Ecowatt n'a encore été déclenchée, ni aucun mécanisme d'urgence. En limitant les exportations vers le Royaume-Uni, en augmentant les importations et en activant 800 MW de capacités d'effacement, RTE a pu répondre à cette première pointe, sans solliciter les dispositifs d'urgence.

Réactions1 réaction à cet article

Informations un peu incomplètes... Eco2Mix est plus disert. Le pic de consommation a été absorbé grâce à l'hydraulique et au gaz. La douceur revenue, l'éolien qui avait brillé par sa quasi-absence lors de la période de froid recommence à produire, en opposition de phase avec les besoins réels donc, mais ça, on le savait déjà. Les importations ont heureusement cessées, et on a arrêté les centrales à charbon et baissé celles au gaz, ce qui améliore notre bilan carbone.

dmg | 21 décembre 2022 à 16h10 Signaler un contenu inapproprié

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Panorama : votre plateforme de supervision industrielle globale CODRA
Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats