Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Vers l'attribution de nouveaux permis de recherche d'hydrocarbures en Guyane

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Ecologie soumet à la consultation du public jusqu'au 25 juin 2014 deux permis exclusifs de recherche d'hydrocarbures liquides ou gazeux conventionnels au large de la Guyane.

Le premier, dit "Permis de Guyane Maritime UDO", est situé sur le domaine maritime profond. Il est proposé d'attribuer ce permis à un consortium regroupant les sociétés Total E&P Guyane Française et Esso Guyane Française E&P.

Le second, dit "Permis de Guyane Maritime Shelf", est situé sur le plateau continental guyanais. Il est proposé de l'attribuer à un consortium regroupant les sociétés Total E&P Guyane Française et Hardman Petroleum France.

Les deux permis avaient été sollicités par le groupe Total en août 2011, au moment où était annoncée la découverte de pétrole au large de ce territoire français d'Amérique du Sud.

Suite à la publication d'un avis de mise en concurrence au Journal officiel de l'UE en février 2013, plusieurs propositions alternatives pour ces deux permis ont été transmises à l'Administration. Parmi les sociétés intéressées figuraient Shell, qui s'est désistée par la suite après avoir connu plusieurs échecs. Mais aussi les sociétés Tinamou Cayenne Limited, Wessex exploration et Saturn Petroleum Limited, qui, selon le ministère de l'Ecologie, n'ont pas souhaité intégrer les consortiums retenus.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager