En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hydroélectricité : Delphine Batho contre une libéralisation des barrages

Energie  |    |  Euractiv.fr

L'annonce a de quoi étonner. Auditionnée par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, mercredi 24 octobre, la ministre de l'Ecologie a déclaré qu'elle était opposée à la libéralisation des barrages hydroélectriques. Celle-ci a pourtant été entamée depuis le printemps 2010.

"Moi je ne souhaite pas une libéralisation" dans le domaine de l'hydroélectricité en France, et "j'ai demandé l'étude de scénarios alternatifs".

"On me dit que les choses sont tellement engagées qu'elles doivent être poursuivies dans la même logique" de mise en concurrence. "Donc j'ai demandé l'étude de scénarios alternatifs", a-t-elle ajouté.

Pour se conformer à la libéralisation du marché de l'énergie mise en place au plan européen, la France a lancé une procédure afin d'ouvrir, d'ici 2015, 20% de son parc hydraulique à la concurrence. 49 barrages, regroupés en 10 lots, d'une puissance installée de 5.300 MW, sont concernés. Ils sont actuellement pilotés en grande majorité par EDF, le reste étant dans l'escarcelle d'une filiale de GDF Suez.

Audit des centrales, préparation des appels d'offres, discussion avec les sortants sur les rapports de fin de concession, définition du cahier des charges… Les tâches sont multiples et l'administration a engagé une société de conseil pour l'assister.

Une consultation des parties prenantes a également été menée en février 2012. Une autre devait avoir se dérouler au mois de juin, mais n'a pas eu lieu pour le moment.

Les entreprises intéressés par les concessions de barrages hydroélectriques attendent depuis deux ans le lancement des appels d'offre.

De son côté, la Commission européenne...

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [16892] / utilisation du flux d'actualité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager