En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hydrogène : les résultats des appels à projets 2019, les nouveaux appels d'offres pour 2020

Energie  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Les ministres en charge du développement de la filière hydrogène ont annoncé, le 20 janvier, les résultats des appels d'offres lancés en 2019, et présenté de nouvelles actions de soutien pour 2020. Le premier appel à projets, lancé en février 2019 et destiné à l'industrie, a permis de sélectionner cinq candidats pour un financement total de 11,5 millions d'euros (M€) : deux projets d'hydrogène fatal portés par Kem One et une société en cours de création avec Storengy et Engie Solutions comme actionnaires principaux, ainsi que trois projets de production sur site portés par Engie Solutions et par Hynamics. « L'ensemble de ces projets permettra de substituer plus de 40 000 tonnes d'hydrogène carboné par un hydrogène décarboné et d'éviter l'émission de 418 000 tonnes de CO2 sur la durée de vie des installations (15 ans) », assure le ministère de la Transition écologique.

Le deuxième appel à projets, lancé en octobre 2018 et qui concerne les transports, a permis de sélectionner vingt lauréats, pour un financement d'environ 80 M€. Une dizaine de lauréats avaient été dévoilés en mai 2019. Le Gouvernement rend public la liste des dix nouveaux projets sélectionnés au terme de la seconde clôture de l'appel d'offres : DMSE 2, Hyammed, Hyber, H2Ouest, H2 SMTAG, H2V Corstyrène, MH2, Perle, Thetys et 2020 Hype 600. « L'ensemble de ces projets permettra de déployer plus de 43 stations-service hydrogène (pour un objectif de 100 en 2023) et 158 poids lourds (pour un objectif de 200 en 2023) », indique le ministère de la Transition écologique.

Deux appels à manifestation d'intérêt

L'exécutif annonce dans le même temps deux appels à manifestation d'intérêt (AMI). L'un, dédié à « l'émergence de la mobilité hydrogène dans le secteur ferroviaire » est lancé immédiatement, avec une date de clôture fixée au 23 mars 2020. Doté de 22 M€, il s'adresse aux autorités organisatrices des transports ferroviaires régionaux et vise à soutenir les trains bi-mode (électrique/hydrogène), en vue de réduire les impacts liés à la traction Diesel.

Le deuxième AMI, relatif à l'industrie, sera lancé d'ici la fin du mois de janvier, indique le Gouvernement. Cet AMI, dont une première relève aura lieu mi-mars et une deuxième fin mai, doit permettre « d'identifier des projets permettant de développer les savoir-faire industriels français et de passer la filière à l'échelle (projets de développement industriel, projets de production massive territoriaux pour les usages industrie et mobilité, projets de décarbonation massive d'usages industriel et projets structurants de mobilité…) ainsi que d'accélérer le déploiement de l'hydrogène décarboné grâce à ces solutions ». Les projets « les plus structurants » pourront faire l'objet de soutiens dans le cadre d'appels à projets qui seront lancés en mars prochain, ou dans le cadre européen. Enfin, le Gouvernement annonce que la Direction générale des entreprises mènera une revue des entreprises à fort potentiel d'ici le mois de mai afin d'identifier leurs besoins en soutien, en fonds propres ou en matière de réglementation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager