Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le Conseil européen plaide pour le développement d'un hydrogène vert

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Le Conseil européen a adopté, le 14 décembre, des conclusions sur les mesures à prendre en vue de créer un marché européen de l'hydrogène. Ce marché « doit être considérablement développé et devenir un marché concurrentiel et liquide qui attire les investissements », analyse le Conseil.

Les États membres demandent à la Commission de mettre en œuvre la stratégie pour l'hydrogène, présentée en juillet dernier. Elle devra notamment définir la voie à suivre pour atteindre les objectifs fixés : au moins 6 gigawatts (GW) d'électrolyseurs produisant de l'hydrogène renouvelable dans l'Union européenne d'ici à 2024 et 40 GW d'ici à 2030.

Ils estiment nécessaire de mettre l'accent sur l'hydrogène produit à partir de sources renouvelables. « La demande supplémentaire d'énergie renouvelable découlant du déploiement de l'hydrogène devra être prise en compte dans la planification et le déploiement ultérieurs de capacités supplémentaires de production d'énergie renouvelable », précisent les États membres. La Commission, dans sa proposition de stratégie, fixait comme priorité le développement d'hydrogène renouvelable, mais estimait nécessaire, à court terme, de s'appuyer sur l'hydrogène bas-carbone (produit à partir de nucléaire ou en captant et stockant le CO2), pour soutenir le développement d'un marché viable.

De son côté, le Conseil estime que des incitations devront être mises en place pour favoriser les investissements dans l'hydrogène renouvelable, pas assez rentable aujourd'hui. Cela passe notamment par une révision du système d'échange de quotas d'émission et des règles relatives aux aides d'État.

Enfin, « le Conseil demande à la Commission de définir une approche intégrée de planification des réseaux pour tous les vecteurs énergétiques. Il demande également à la Commission de soutenir le développement du réseau de distribution d'hydrogène spécifique lors de la prochaine révision du règlement RTE-E ».

 

Réactions1 réaction à cet article

 

Oui, tant qu'à faire, si on pouvait éviter de nous refaire le coup des agrocarburants, nettement plus "verts" pour les bénéfices des exploitations en grandes cultures intensives que pour la planète...

Pégase | 15 décembre 2020 à 18h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Feu à LED rouge MI Obsta pour balisage des mâts de mesure de vent OBSTA