Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Hydrogène : une segmentation en groupes de métiers pour mieux développer la formation

Energie  |    |  Félix Gouty

L'association France Hydrogène propose un modèle de structuration de la formation des 100 000 professionnels nécessaires à l'atteinte des objectifs de la Stratégie nationale de développement de l'hydrogène décarboné (SNDHD). « Cette filière en plein essor doit faire l'objet d'une attention particulière, notamment pour sécuriser les talents et ressources nécessaires à son bon développement », affirme l'association en ouverture d'un nouveau rapport sur les besoins en formation.

   
Segmentation des six groupes de métiers identifiés au sein de la filière hydrogène. © France Hydrogène
 
   
En avril 2021, France Hydrogène comptait, au total, 84 métiers au sein de la filière. Dans son rapport, l'association s'est penchée sur les compétences et le niveau de connaissances en hydrogène nécessaires à 65 d'entre eux. Elle en est arrivée à la conclusion suivante : le secteur se compose de six groupes de métiers. Un premier, ne relevant d'aucune connaissance spécifique à l'hydrogène, comporte 15 métiers, dont chaudronnier, soudeur, technicien de maintenance industrielle ou encore ingénieur en conception de travaux. Le deuxième groupe compte 17 métiers faisant appel à « un socle de connaissances communes » : du technico-commercial au chef de projet, en passant par l'électromécanicien, le monteur-câbleur ou encore le tuyauteur industriel. Ce socle commun mêle des connaissances générales sur l'hydrogène à des compétences en matière de réglementation et de sécurité. Il « pourrait être mis en place de façon massive via des modules standardisés donnant accès à une certification » au sein de formations initiales existantes, selon l'association.

Les 33 métiers spécialisés restants sont distribués en quatre groupes « aux connaissances approfondies » : 14 métiers articulés autour de la conception de systèmes de production et de leur évaluation, 9 métiers consacrés à la construction, l'opération et la maintenance des sites de production, 7 métiers attelés aux aspects de certification-conformité et de sécurité et, enfin, 3 métiers attachés au domaine de la recherche. « L'identification de ces groupes de métiers partageant des spécificités communes a pour but de faciliter l'adaptation des parcours de formation (sous forme) de "modules génériques" à destination des organismes de formation et d'enseignement », souligne France Hydrogène. Cette recommandation s'inscrit dans le cadre d'un engagement de l'association au développement « d'incubateurs territoriaux » de montée en compétences avec l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]