En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Carburants alternatifs : des recommandations de sécurité pour les véhicules à hydrogène

Risques  |    |  Déborah Paquet Actu-Environnement.com

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), en partenariat avec FCellsys et Seiya consulting, a réalisé un guide d'information sur la sécurité des véhicules à hydrogène et des stations-service dédiées. Publié en juin, le guide se donne avant tout un but informatif plus que réglementaire. Il est amené à évoluer en fonction des avancées technologiques dans le domaine de la mobilité.

Il s'adresse aux personnes impliquées dans un projet de déploiement d'une station-service ou de véhicules à hydrogène. Il peut s'agir d'un gestionnaire de flottes de véhicules légers tout comme des services départementaux d'incendie et de secours.

Il existe plusieurs risques liés à l'utilisation de l'hydrogène, parmi lesquels : l'asphyxie causée par une concentration trop élevée d'hydrogène dans un milieu confiné, le risque acoustique lié à une fuite d'hydrogène, l'explosion, ou encore l'éclatement d'un réservoir sous pression.

Le document de 52 pages présente les différentes technologies, de la production du gaz à son utilisation dans des véhicules en passant par son transport et son stockage. Il décrit les caractéristiques physiques et chimiques de l'hydrogène, les risques associés et les principes généraux pour le mettre en oeuvre en toute sécurité. Un chapitre est consacré à la station-service de distribution d'hydrogène et aborde les questions sécuritaires lors de sa construction et son exploitation. Le véhicule hydrogène fait également l'objet d'un chapitre complet qui décrit la conception, l'homologation, l'utilisation, la maintenance, les accidents et la durée de vie des équipements.

A noter qu'en France, l'implantation de stations-service publiques dédiées aux véhicules à hydrogène est envisagée à partir de 2017 pour accompagner la vente de véhicules particuliers utilisant ce type de carburant. Pour le moment, des flottes de véhicules à hydrogène sont utilisées par des sociétés privées ou des collectivités à l'instar du Conseil général de la Manche ou du pôle de compétitivité Tenerrdis.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…