En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un appel à projets sur la mobilité et le mix énergétique de la ville de demain

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

L'institut national de l'information géographique et forestière (IGN) lance son quatrième appel à projets sur la ville de demain, avec un focus sur la mobilité et l'énergie. Start-up, TPE ou PME sont invitées à y participer. La date limite de soumission des candidatures est fixée au 21 mars 2017.

Les candidats pourront s'inscrire dans une des quatre thématiques de l'appel :

  • transports et mobilité : comment fluidifier la circulation dans la ville ? comment diminuer l'empreinte écologique des transports ? comment renforcer le recours aux transports collectifs et améliorer l'intermodalité ?
  • énergie : quelles énergies mettre en place pour répondre à la demande croissante des villes ? comment piloter de façon optimale les productions, stockages et consommations des énergies renouvelables dans les réseaux intelligents ?
  • urbanisation : comment maîtriser l'étalement urbain et l'impact carbone des villes (enjeux de densification) ?
  • environnement et cadre de vie : comment concilier urbanisation forte et cadre de vie agréable (gestion des nuisances comme le bruit ou la pollution) ?

Dans le cadre de cet appel, les candidats auront notamment l'accès libre aux données, logiciels et matériel de l'IGN. Les projets devront être innovants en termes de technologie, approche client, modèle économique. Ils devront démontrer une faisabilité technique à court/moyen terme et être prêts à passer au prototypage ou au produit industrialisé.

La présentation des projets lauréats est prévue en juin prochain.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour, j'ai des doutes concernant ce type d'appel. Il y a quand même l'Ademe entre autres...On depuis belle lurette que l'argent est le nerf de la guerre et donc une (grosse) partie de l’énergie nécessaire à construire un véritable projet: crédible et faisable. On sait aussi qu'un "vrai" projet peu être infiniment laborieux et que demande beaucoup du temps.Enfin, si ce projet est écologique pour enrichir notre future doit conserver ce que sont nom indique c'est à dire éviter les lobbies, EdF, Engie et cie... qui sont trop présent dans tout le type des projets d'avenir et pas toujours de manière désintéressé.
Faisons en sorte de trier ces projets pour donner aux vrais créateur suffisamment de possibilités matériels pour y avancer. Rappelons- nous que le 10/12 milliards du flop des portails de ce gouv pouvaient servir à ce type des projet et pas juste un petit accès à des données!! D'ailleurs quelles types de donnés??

Maes | 10 février 2017 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Les données ainsi que les ressources techniques, matérielles et les logiciels accessibles sont précisés dans la plaquette de présentation de l'appel à projets que vous pouvez télécharger sur Actu-Environnement.
Cordialement.

Rachida Boughriet Rachida Boughriet
10 février 2017 à 10h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager