En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Quel est l'impact des éoliennes sur les espèces protégées ?

Biodiversité  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°337 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°337
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Les populations de chauve-souris et d'oiseaux peuvent être sensiblement affectées par les éoliennes. C'est la raison pour laquelle le ministère de l'Ecologie publie un guide sur l'application de la réglementation relative aux espèces protégées pour les parcs éoliens terrestres.

"Outre les risques d'impacts sur la faune terrestre peu mobiles (reptiles, amphibiens, invertébrés), ou sur la flore protégée lors des travaux d'installation des parcs éoliens dans des milieux naturels, les études réalisées aussi bien en France qu'ailleurs en Europe ou dans le monde font état d'impacts fréquents sur les spécimens de chiroptères ainsi que sur de nombreuses espèces d'oiseaux", expliquent les rédacteurs du guide.

La direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature distingue deux types d'impacts : ceux liés à l'implantation au sol des éoliennes et ceux provoqués par le fonctionnement de leurs pales. Les premiers ne diffèrent pas de ceux provoqués par tous types d'aménagements ou d'installations, explique-t-elle : destruction des individus, destruction, altération, dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des espèces protégées.

Quant aux effets des pales, la mortalités de chauve-souris peut se révéler conséquente, ces dernières pouvant aussi être simplement perturbées dans leurs capacités à utiliser les habitats qui leur sont nécessaires. Les rapaces et les grands échassiers peuvent en être également victimes, soit par des risques de mortalité, soit par l'évitement des parcs éoliens pouvant conduire à des échecs de reproduction ou à des décantonnements.

Réactions4 réactions à cet article

 

Savez vous combien peut valoir un site à chauve-souris dans le Cantal à côté de Massiac pour la LPO Auvergne ? 5000 euros net donnés par les investisseurs éoliens (preuves à l'appui ! ).On fait ce que l'on veut avec le FRIC !

Gdid | 29 avril 2014 à 11h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à Gdid, pour des raisons que j'ignore, la LPO est totalement inféodée au lobby éolien.
C'est d'ailleurs l'unique raison pour laquelle je me refuse toujours à prendre ma carte chez eux, bien que les oiseaux figurent dans mes activités photographiques, et malgré leurs nombreuses sollicitation.
Je leur ai d'ailleurs adressé un courrier en ce sens, courrier qui attend toujours réponse...

Tireman | 29 avril 2014 à 11h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et les éoliennes de Picardie...? une des régions les plus impactées...
les "hordes d'éoliennes " sont instalées en bordure de la Baie de Somme,de la Baie d'Authie , du Marquenterre...et autres lieux majeurs pour la gent ailée ,les migrations et le monde de l'ornithologie... quand on pose la question de l'impact à M.Henri Sannier (célèbre animateur/journaliste TV ,mais aussi maire d'un petit village picard qui n'est pas insensible aux manes de l'éolien industriel, ce grand défenseur de l'écologie et organisateur du FESTIVAL de l'OISEAU,fait la sourde oreille!!! QUID des nuits sans lune et des Jours de Brouillard??

laubergiste | 29 avril 2014 à 19h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En réponse à Tireman. "la LPO est totalement inféodée au lobby éolien" : avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? J'ai travaillé à la LPO et je peux témoigner que les dossiers éoliens sont traités en toute indépendance. La LPO a même fait annuler à plusieurs reprises des projets d'éoliennes ! Quant à votre courrier resté sans réponse, sachez que la LPO reçoit des milliers de lettres chaque année : pouvez-vous concevoir qu'ils n'ont tout simplement pas le temps d'y répondre ?

Aquila | 05 juin 2014 à 23h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…