En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Inauguration de la première autoroute de la mer franco-espagnole

Transport  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Le secrétaire d'état français chargé des transports, Dominique Bussereau et Jose Blanco Lopez, ministre espagnol des Travaux Publics et du Transport ont inauguré la première autoroute de la mer franco-espagnole, entre les ports de Nantes Saint-Nazaire et de Gijón.

L'objectif de cette infrastructure est bien sûr de désengorger les axes routiers transpyrénéens au profit du transport maritime et de réduire par conséquent l'impact environnemental du transport de marchandises. Un premier navire permettant d'embarquer 150 tracteurs routiers, leurs remorques et leurs conducteurs, assurera désormais 3 rotations par semaine entre les deux ports, afin d'éviter leur circulation routière sur près de 1000 km. La montée en puissance progressive du service permettra de réaliser jusqu'à 7 rotations par semaine. La liaison est exploitée par le groupe Louis Dreyfus Armateurs et son partenaire italien Grimaldi, à travers leur filiale commune GLD Atlantique.

Les Etats français et espagnols ont décidé d'accompagner financièrement ce service au travers d'une « aide au démarrage » à hauteur de 15 millions d'euros chacun. Les deux ports de Nantes-Saint Nazaire et Gijón ont pour leur part réalisé les travaux d'infrastructures nécessaires. L'Union Européenne a également apporté 4 M€ d'aide au titre du programme Marco Polo.

Une seconde autoroute devrait voir le jour prochainement. Elle reliera Nantes et Le Havre à Vigo (nord-ouest de l'Espagne), puis à Algesiras (sud). Elle est proposée par l'opérateur Acciona Trasmediterranea.

À terme, ces deux autoroutes de la mer devraient permettre le report modal de 100.000 poids lourds par an sur les trois millions qui traverse les Pyrénées chaque année.

Réactions1 réaction à cet article

 
Un mieux incontestable !

''...ces deux autoroutes de la mer devraient permettre le report modal de 100.000 poids lourds par an sur les trois millions qui traverse les Pyrénées chaque année.''
==> Donc un mieux incontestable pour la circulation sur les itinéraires traversant la France, pour les poumons des riverains et les GES en général !
Longue vie et succès à ce genre d'initiative pour descendre les PL de nos autoroutes !
A+ Salutations Guydegif(91)

Guydegif(91) | 23 septembre 2010 à 21h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…