Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Panneaux solaires : les unités de recyclage se développent

En France, la quantité de panneaux solaires en fin de vie devient significative. Un maillage de collecte et de traitement se développe, à l'image de la toute nouvelle l'usine à Saint-Loubès, en Aquitaine. Le réemploi débute également. Reportage.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste Clarke

À Saint-Loubès, en Aquitaine, tout près de Bordeaux, l'entreprise Envie Aquitaine vient d'inaugurer une toute nouvelle usine de recyclage de panneaux solaires. Le réseau Envie compte 52 entreprises d'insertion en France par l'économie circulaire, avec pour mission la collecte et la valorisation des déchets ainsi que la rénovation et la réutilisation d'équipements électriques et électroniques. C'est donc assez naturellement que l'éco-organisme Soren (anciennement appelé PV-Cycle), chargé de la collecte et du traitement des panneaux solaires en fin de vie, et le réseau Envie se sont croisés.

Une entreprise d'insertion qui donne dans le hight tech

L'investissement dans plusieurs machines dernier cri est impressionnant. Les usines de traitement des panneaux solaires sont habituellement composées de broyeurs qui ne font pas dans la dentelle : une fois le boîtier de jonction et le cadre en aluminium retirés, le reste est broyé. Avec un tamisage et un passage dans un séparateur à courants de foucault, les métaux sont extraits. Ici, il s'agit d'une technique importée du Japon, plus fine : la délamination. Explication dans le reportage vidéo avec le directeur de l'usine, Frédéric Seguin.

L'enjeu du recyclage des panneaux solaires est crucial. Ils représentent le fer de lance des énergies renouvelables, le symbole de l'après-pétrole, de l'énergie propre, à condition que leur fin de vie ne soit pas polluante. L'autre intérêt du recyclage est de récupérer certains matériaux : cuivre, silicium, mais surtout l'argent, un métal indispensable pour la construction de panneaux solaires pour sa conductivité exceptionnelle. Un métal dont les cours sont très volatils et spéculatifs, avec une demande en croissance continue. Il est stratégique aussi pour le développement des batteries des voitures électriques.

Cap sur le réemploi des panneaux

L'autre volet que veut développer l'usine d'Envie Aquitaine : le réemploi. Selon l'entreprise, qui entend traiter 4 000 tonnes de panneaux solaires par an, 5 % d'entre eux peuvent encore fonctionner. Avec notamment tous les prochains chantiers de repowering des grandes centrales solaires au sol, il y a du potentiel. L'usine est équipée de machines, les mêmes que les fabricants de produits neufs, pour vérifier le bon fonctionnement des panneaux. Toutefois, il n'existe pas encore de norme spécifique pour les panneaux d'occasion. Mais c'est en cours de réflexion. Déjà l'entreprise veut les garantir cinq ans et vendre environ 0,22 euros le watt crête restitué, en gros, un panneau à 50 euros. Une aubaine, d'autant que, selon le directeur de l'usine, la demande est là.

Cette nouvelle usine est la troisième en France à recycler des panneaux solaires et le maillage de la collecte s'étoffe avec 230 points d'apport volontaire. Selon Nicolas Defrenne, directeur général de Soren, « le volume traité en 2021 était de 5 000 tonnes et devrait être multiplié par 10 en 2030 ».

Réactions5 réactions à cet article

 

Une étape nécessaire. Mais si loin de l'indispensable : refabriquer réellement des panneaux sur notre sol ! Ce qui signifie des usines immenses consommant beaucoup d'électricité pour entre autres refabriquer les wafers de silicium. Une électricité disponible aux moments où les process en ont besoin, ce qui est le lot de la plupart des industries sauf à exploser leurs prix de revient, donc pas produite avec des intermittentes. Usines, électricité pilotable décarbonée donc nucléaire : des chiffons rouges pour les écolos. Pour longtemps encore on va hélas en rester à ces prémices. Les importations chinoises ont encore de beaux jours devant elles.

dmg | 17 octobre 2022 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il est loin le temps où le lobby nucléaire nous racontait que les panneaux solaires ne pouvaient pas être recyclés(c'était bien sûr pour détourner l'attention sur ses déchets dangereux). Heureusement que le solaire se développe en France, avec 56 % du nucléaire à l'arrêt aujourd'hui comme depuis des mois et....la pointe de consommation qui se situe à 13h en plein midi solaire.La ligne Maginot du nucléaire est contournée.

Darwin | 17 octobre 2022 à 10h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il est clair que certaines opérations industrielles sont mieux quand faites ailleurs... vu la pollution engendrée et le coût de la main d'oeuvre.
Dans le cas présent, la main d'oeuvre est ce qu'on peu trouver de moins cher en France. C'est positif socialement, c'est aussi bien triste cette misère qu'on pensait avoir fait disparaître. Ce que je trouve gênant dans les panneaux solaires, c'est qu'il sont taxés à l'installation. Donc non merci.

28plouki | 17 octobre 2022 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Baptiste Clark,
J'aurais aimé apprendre après combien de temps un panneau solaire est généralement déclassé !
J'avais lu que les panneaux perdaient 1% de leur efficacité par an. Est-ce toujours cela ?
Un panneau recyclé à 50 € mais quel est le prix d'un neuf ?
Gérard
vélosophe attentif au climat

chercheur en chemins | 17 octobre 2022 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Chercheur en chemin

Les constructeurs garantissent en général leurs panneaux entre 20 et 25 ans avec, à ce terme, 80% de rendement. Un panneau solaire photovoltaïque neuf varie selon sa technologie (mono ou polycristallin) de 150 à 400 euros.

Baptiste Clarke Baptiste Clarke
17 octobre 2022 à 11h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]