En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le SYCTOM de l'agglomération parisienne inaugure un nouveau centre de tri à Sevran

Face à une augmentation des tonnages de déchets issus de la collecte sélective, le SYCTOM de Paris a inauguré un nouveau centre de tri à Sevran pour compléter les quatre déjà existants. Trois autres pourraient voir le jour prochainement.

Déchets  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Le Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères (SYCTOM) de l'Agglomération parisienne regroupe 85 communes de la région, dont Paris. Il est chargé du traitement des déchets produits par 5,6 millions d'habitants soit près de 2,5 millions de tonnes de déchets ménagers par an. Le SYCTOM a axé sa politique de traitement de déchets dans une logique de proximité. Son territoire est donc découpé en bassins versants afin de regrouper au plus près les volumes de déchets. Les bassins versants sont différents suivant les types de déchets. Ceux destinés à l'incinération sont orientés vers les installations de Saint-Ouen (Nord), Ivry (Sud-Est), Isséane (Sud-Ouest) et le centre de transfert de Romainville (Est). Les déchets issus de la collecte sélective sont quant à eux regroupés dans les centres de tri situés également à Isséane, Romainville, Ivry mais également à Nanterre (Nord-Ouest).

Pour compléter cette répartition et faire face à l'augmentation des volumes de déchets issus de la collecte sélective, le SYCTOM a décidé de construire un nouveau centre de tri à Sevran (Nord-Est). En effet, en 2007, les habitants des communes du SYCTOM ont trié 32 kg par personne et par an. Les volumes entrant des les centres de tri ont augmenté de 82% depuis 2001 suite à l'élargissement des collectes sélectives et l'amélioration du tri des habitants.

Inauguré aujourd'hui, le nouveau centre de Sevran reçoit les collectes sélectives de onze communes* alentour, soit environ 350.000 habitants. Les produits recyclables reçus sont les journaux-revues-magazines, les cartons d'emballage, les bouteilles et flaconnages plastiques, briques alimentaires, boîtes de conserve et canettes en acier et en aluminium. Chaque année, 10.000 tonnes de collectes sélectives d'emballages ménagers et de journaux/magazines y seront donc préparées avant de partir vers les filières de recyclage. L'acier sera ainsi envoyé vers l'usine Arcelor de Dunkerque pour être refondu, l'aluminium sera acheminé vers l'usine Recovco-Affimet à Compiègne pour être intégré à des pièces automobiles et les emballages légers alimentaires seront transformés en papier toilette par la Papeterie Georgia Pacific à Bousbecque.

Côté architecture, le nouveau centre a été conçu dans une démarche de Haute qualité environnementale (HQE®). Il se veut donc moins haut, plus arborés, plus silencieux et plus ergonomique que les centres de tri plus anciens. De plus, il intègre des capteurs solaires thermiques pour répondre aux besoins en eau chaude sanitaire.

Le SYCTOM a déjà prévu la construction d'autres centres de tri dans les années qui viennent. Les travaux du premier centre situé dans Paris, dans le 15e arrondissement (Sud-Ouest) ont commencé en septembre dernier et deux autres sont en reflexion dans le 17e (Nord-Ouest) et 12e arrondissement (Sud-Est).

Les centres de tri sont essentiels afin d'éliminer les déchets n'ayant pas leur place dans les poubelles de recyclables. Ces refus de tri sont le plus souvent des déchets non recyclables (sacs et films plastiques, blisters et barquettes en plastique**) et des déchets recyclables mais souillés, imbriqués entre eux, ou enfermés dans un sac plastique. Pour le SYCTOM parisien, ces refus de tri représentent 29% de la collecte de tri et sont redirigés vers les incinérateurs.


*Aulnay-sous-Bois, Blanc-Mesnil, Clichy-sous-Bois, Coubron, Les Pavillons-sous-
Bois, Le Raincy, Livry-Gargan, Sevran, Tremblay-en-France, Vaujours et Villepinte,
** Dans les conditions technico-économiques du moment.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager