En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Inauguration du site pilote en géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Accompagné du ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire Jean-Louis Borloo et de la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, le Premier ministre François Fillon a inauguré le 13 juin dernier, le site du projet franco-allemand de production d'électricité par géothermie de Soultz-sous-Forêts (Bas-Rhin).
Lancé en 1987, ce projet a nécessité 16 années d'études. Il vise à démontrer la faisabilité de l'utilisation de la chaleur des roches sèches fracturées. De l'eau peux-y être injectée à 5.000 m de profondeur et par échange thermique, ressortir en surface à 200°C à un débit de 100 litres/s. Cette chaleur est ensuite transmise à un fluide qui sous forme de vapeur alimente une turbine.

Lors de son déplacement, le Premier ministre a symboliquement injecté le premier KWh géothermique dans le réseau d'électricité de Strasbourg qui achète le courant produit et le diffuse sur son réseau. En cas de succès, ce projet de centrale pilote sera suivi par la réalisation en 2015 d'un prototype industriel de 20 MWe capable d'alimenter en énergie électrique une ville de 20.000 habitants.
Par sa présence, le premier ministre a voulu rappeler que le défi énergétique exige des réponses structurelles. Les pays développés comme la France n'ont peu ou pas de prise sur le prix du pétrole. Il n'y a, pour eux, qu'une issue durable : elle consiste à devenir moins dépendants de cette énergie, a-t-il expliqué.
Encourager la consommation d'hydrocarbures, ce serait commettre un contresens historique. Ce serait prolonger une illusion, en attendant la hausse suivante et je refuse d'entrer, avec le Gouvernement, dans cette logique de courte vue, a-t-il ajouté.

Réactions1 réaction à cet article

 
Déjà Monsieur le 1er Ministre ??

Le titre ironique de ce commmentaire ne s'adresse évidemment pas à Monsieur Fillion lui même mais à l'ensemble de ses prédécesseurs, et ce depuis une ciquantaine d'années ! On ne peut que s'étonner en effet que si peu de moyens semblent avoir été consacrés aux recherches par les organismes publics (BRGM, IFP et autres ADEME et Ministère de l'Environnement)à la génération d'énergie électrique par la géothermie profonde alors que Google (voir déclaration de presse récente de sa filiale Alta Rock Energy) estime le coût du Kwh EGS (Enhanced Geothermal Sustem, cad Géotehrmie profonde) à 9 cents eu dbout et devant tomber à 4 cents ultérieurement (c'est à dire egal au cout de revient du Kwh issu d'une centrale thermique charbon......actuellement la moins chère des sources énergétiques à partir de combustibles fossiles !
On notera au passage que ce coût estimé du Kwh charbon à 4 cents, exclu du calcul les coûts de réhabilitation ou réparation des dommages environnementaux laissés par la filière charbon (exploitation minière, émission des gaz à effet de serre des centrales etc. ) qui sont traditionnellment "oubliés" dans les calculs de coîts de revient réel des Kwh d'origine fossile ou nucléaires. Peut on considérer que certains lobbies (pétroliers, nucléaires etc...) aient pu ne pas souhaiter encourager une concurence géothermique éventuelle ? "Touches pas à mon fromage" !!! ? La géothermie profonde n'est suivie en effet d'aucune conséquence notbale sur l'environnement !!! On aurait quand même pu s'en aperçevoir plus tôt !!! Cette remarque n'est pas uniquement franco française, bien entendu.

Dranereb | 27 août 2008 à 15h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager