En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : l'ASN classe au niveau 2 de l'échelle Ines un incident à la centrale de Paluel

Risques  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com
Nucléaire : l'ASN classe au niveau 2 de l'échelle Ines un incident à la centrale de Paluel

Mercredi 17 janvier, l'Autorité de sûreté nucléaire a annoncé avoir classé au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (Ines) les défauts de résistance au séisme des vases d'expansion des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime). Ce classement se justifie car les deux groupes électrogènes redondants sont affectés par ce défaut de résistance, justifie-t-elle. Les vases d'expansion des circuits de refroidissement des diesels de secours sont des systèmes auxiliaires permettant d'absorber la variation de volume de l'eau lorsqu'elle se dilate sous l'effet de la chaleur produite par le moteur en fonctionnement

Le refroidissement des diesels de secours est assuré par plusieurs circuits de refroidissement à circulation d'eau forcée. Les vases d'expansion de ces circuits sont des systèmes auxiliaires permettant d'absorber la variation de volume de l'eau lorsqu'elle se dilate sous l'effet de la chaleur produite par le moteur en fonctionnement.

L'absence de démonstration de résistance au séisme des vases d'expansion des diesels de secours a été découverte par EDF à la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) en juillet 2017. "Ces défauts résultent notamment d'une maintenance insuffisante de ces matériels", pointe l'ASN. Le problème, lié à un phénomène de corrosion, a fait l'objet d'une déclaration à l'ASN d'événement significatif générique le 9 novembre 2017. Sept réacteurs de 1.300 mégawatts (MW) étaient concernés.

Description du système de refroidissement d'un diesel de secours © ASN
 

Quatre incidents de niveau 2 en moins de six mois

C'est la quatrième fois au cours des six derniers mois que l'Autorité classe à un tel niveau un incident affectant des réacteurs d'EDF. Selon les rapports annuels de l'ASN, il fallait remonter à 2012 pour trouver la trace d'un incident de niveau 2 sur l'échelle Ines sur le parc nucléaire d'EDF (absence de "casse-siphon" sur une tuyauterie des piscines des réacteurs 2 et 3 de la centrale de Cattenom (Moselle)).

En juin 2017, elle avait annoncé qu'un incident générique affectait les groupes électrogènes de secours à moteur diesel des 20 réacteurs de 1.300 MW implantés sur 8 centrales nucléaires. Fin septembre, elle avait imposé à EDF de mettre à l'arrêt "dans les délais les plus courts" les quatre réacteurs de la centrale de Tricastin (Drôme). Cet arrêt avait été décidé en prévention du risque de rupture d'une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon en cas de fort séisme. Et en octobre, elle avait étendu l'incident relatif au défaut de résistance au séisme des diesels de secours à quatre réacteurs de 900 MW : les unités 2 et 5 du Bugey (Ain) et 1 et 2 de Fessenheim (Haut-Rhin). En décembre, les réacteurs 3 et 4 du Bugey s'ajoutaient à la liste des installations concernées par ce défaut de résistance au séisme des ancrages des moteurs diesel de secours, portant le total des réacteurs concernés à 26. "L'ensemble des réacteurs de 1.300 MW et de 900 MW concernés par cet événement a fait l'objet de travaux pour renforcer les ancrages des systèmes auxiliaires des diesels de secours, à l'exception du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fessenheim actuellement à l'arrêt, et pour lequel l'ASN a prescrit que les réparations soient terminées avant fin janvier 2018", précise l'Autorité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager