En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Incinérateur d'Ivry : l'enquête publique est favorable à la reconstruction

Déchets  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Incinérateur d'Ivry : l'enquête publique est favorable à la reconstruction

A l'issue de l'enquête publique menée en mai et juin dernier, la commission d'enquête donne un avis favorable à la reconstruction du plus gros incinérateur de France (700.000 tonnes de déchets incinérés par an), celui d'Ivry-sur-Seine (Ile-de-France). L'enquête a suscité 2.000 observations. La commission d'enquête estime que le projet n'est pas surdimensionné, "compte tenu des pratiques constatées et des prévisions en matière de tri des déchets à l'horizon de réalisation du projet". Elle reconnaît que le bâtiment sera "voyant" et "massif", s'agissant notamment de l'ensemble des cheminées. Mais elle estime que c'est un choix architectural. La Commission regrette toutefois que le coût prévisionnel de l'installation d'incinération, celui de la déconstruction de l'usine existante ainsi que le coût de valorisation, de traitement et d'élimination des terres excavées n'aient pas été mentionnés dans le dossier d'enquête.

Depuis son lancement, ce projet de transformation du centre de traitement datant de 1969, suscite une vive opposition des riverains et des associations environnementales. Zéro Waste France et le Collectif 3R dénoncent le gigantisme du projet, prévu pour 2027, qu'ils estiment incohérent avec les objectifs de recyclage de 55% fixés par la loi de transition énergétique à l'horizon 2025. Le Collectif 3R s'étonne d'ailleurs que le rapport de la commission d'enquête "passe sous silence les contributions techniques des associations sur le dimensionnement de l'usine qui ne sont pas même annexées au rapport, et ignore la Loi de transition énergétique". "Pour les enquêteurs, cette loi ne donnerait que des orientations sans créer d'obligations. Pourtant la loi fixe bien des objectifs, qui doivent être déclinés par l'ensemble des collectivités locales en charge des déchets", estime l'association.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…