Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Inde annule la construction de 16 GW de centrales à charbon

Energie  |    |  Mickaël Charpentier  |  Actu-Environnement.com

Le ministère indien de l'Energie annule quatre projets de centrales à charbon d'une capacité totale de 16 GW, soit l'équivalent de près de neuf fois la puissance de la centrale nucléaire de Fessenheim. Une décision que le gouvernement indien explique par sa volonté de cesser ses importations de charbon afin de réduire les coûts de son électricité. En avril dernier, les importations ont ainsi baissé de 15% par rapport à leur niveau d'avril 2015. Or, planifiées depuis huit ans, ces quatre centrales auraient requis l'utilisation de 46 millions de tonnes de charbon supplémentaires par an, dont la moitié aurait été importée, selon l'Institute for Energy Economics & Financial Analysis (IEEFA).

Par cette annulation, le pays affiche aussi son ambition d'accélérer sa transition énergétique. Le ministère indien des Energies renouvelables s'est ainsi fixé comme objectif une capacité renouvelable supplémentaire de 16,7 GW, dont 12 GW pour le solaire et 4 GW pour l'éolien. S'y ajoute la mise en œuvre de programmes d'efficacité énergétique visant à freiner la croissance de la consommation énergétique.

Toutefois, le ministre indien de l'Energie maintient le projet de trois autres centrales à charbon nouvelle génération prévues pour 2020. D'une puissance cumulée de 12 GW, elles ont pour but d'accélérer la fermeture des unités les plus polluantes.

Selon le cabinet S&P Global Platts, la dépendance de l'Inde au charbon dans la production d'électricité devrait passer d'un pic à 75% en 2015 à 69% en 2020 avant de tomber à 60% en 2030. Pour l'IEEFA, ce niveau sera atteint dès 2025.

Réactions1 réaction à cet article

 

Les indiens sont un peuple sage et beaucoup moins englués dans l'idéologie Verte comme nous le sommes en Europe.
Ce n'est sûrement pas pour des questions de coût du charbon qu'ils renoncent à ces centrales ! (en l'absence de taxe carbone, la production d'électricité à base de charbon est la moins chère qui soit)
Et probablement pas pour des raisons écologiques (limiter les émissions de CO2).
Alors c'est quoi ?
Tout simplement parce qu'ils croient à l'énergie nucléaire qu'ils maîtrisent depuis longtemps, et qu'ils s'apprêtent à en construire de nouvelles.
Espérons seulement (ce n'est pas un procès d'intention, les indiens ont un haut niveau technologique) que leurs nouvelles centrales nucléaires seront aussi sûres que les nôtres.

stud38 | 16 juin 2016 à 15h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager