En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Qualité de l'air : l'index de pollution de nouvelles villes disponible sur Actu-Environnement

Le projet Citeair prend encore de l'ampleur en collectant et synthétisant de nouvelles données de suivi en temps réel de la qualité de l'air de villes européennes, parmi lesquelles de nombreuses communes françaises. Tour d'horizon.

  |  David AscherActu-Environnement.com
   
Qualité de l'air : l'index de pollution de nouvelles villes disponible sur Actu-Environnement
   
En concluant un partenariat avec Airparif, l'association de Surveillance de la Qualité de l'Air en Ile-de-France et le projet Citeair (Common information to European air), Actu-Environnement propose depuis juillet 2008, un suivi en temps réel de la qualité de l'air dans 22 villes d'Europe, parmi lesquelles Bruxelles, Clermont-Ferrand, Le Havre, Paris, Reims, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Zurich…

L'idée du projet européen Citeair est d'apporter une information comparable sur la qualité de l'air des villes à l'échelle européenne, tous les jours et voire toutes les heures, à la fois pour la pollution ambiante et pour la pollution à proximité du trafic, facilement compréhensible pour le public grâce à un indice de la qualité de l'air commun, expliquait Airparif dans un communiqué en septembre 2007.

Inspirés essentiellement de l'indice ATMO français et du Pollumètre de Bruxelles, les deux nouveaux indices créés et désormais consultables sur Actu-Environnement, reflètent non seulement la qualité de l'air ambiante de ces villes mais aussi la qualité de l'air à proximité du trafic. Ils prennent en compte les polluants les plus problématiques dans les villes européennes dont le dioxyde d'azote, l'ozone et les particules. Leur calcul est basé sur les réglementations européennes pour les épisodes de pollution et sur les valeurs limites à ne pas dépasser.

17 nouvelles villes

Ce sont aujourd'hui 17 nouvelles villes qui intègrent la rubrique, parmi lesquelles on notera en France, Aix-en-provence, Poitiers, Tours et Nice du fait de l'intégration de nouvelles données Atmo de Poitou-Charentes et de PACA au projet Citeair. On remarquera aussi la ville de Burgas (Bulgarie) qui présente également ses chiffres via Citeair.

Concrètement, les indices sont affichés dès la page d'accueil d'Actu-Environnement, dans la boîte à outils dépliable sur la droite. La dernière ville consultée est mémorisée de sorte qu'à chaque nouvelle visite, vous pourrez suivre l'évolution de la qualité de l'air de votre ville !
Mieux, en cliquant sur l'une des valeurs disponibles, vous accéderez à l'historique de l'indice sur les 30 derniers jours.

Sur le même sujet

Articles

Lancement du site Citeair - 12/09/2007

Réactions1 réaction à cet article

 
On continue à promouvoir le diesel: absurde

A quoi servent ces sites sur la qualité de l'air? A quoi servent ces index alors qu'on sait pertinemment ce qu'il faut faire: Messieurs les Maires des grandes villes, laissez les diesel à la porte de vos ville.
Personne ne veut dire la vérité: 30000 décès prématurés par an pour faire plaisir à tous les rouleurs de diesel (80 % des véhicules neufs). Rien que la fumée qui se dégage à chaque feu rouge au démarrage vous donne une idée des particules qui s'accumulent dans l'air au niveau du sol. Car les particules ne partent pas vers l'atmosphère: elles sont destinées aux poumons des piétons et des cyclistes. Tout le monde sait que le diesel est fiscalemenbt favorisé en France: par les primes débiles dites "écologiques" (à mourir de rire l'écologie du diesel) et par le prix du carburant. Alors nous serons à 100% de diesel d'ici à 5 ans, à cause de ctte politique fiscale imbécile faite pour protéger les véhicules européens fumants et puants.. Mettez vous derrière un pot de diesel.. Et dites moi si vous voulez continuer à vivre comme ça! 80% des gens qui vont laisser un commentaire ici roulent en diesel. Pourront-ils refuser cette vérité?
Aujourd'hui, le rapport publié sur la qualité de l'air 2008 est éloquent: Trop de particules fines

François | 05 août 2009 à 13h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste David Ascher

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…