En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un outil pour suivre l'évolution de la biodiversité dans les territoires

Biodiversité  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

"Afin de renforcer leurs actions en matière de biodiversité, et dans une perspective d'amélioration continue, il est nécessaire que les collectivités suivent et évaluent régulièrement leurs politiques pour mesurer et rendre compte des progrès établis", estime la section française de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Celle-ci publie donc un rapport, visant à fournir un cadre d'analyse et de réflexion aux collectivités.

L'UICN dresse un panorama des différents jeux d'indicateurs utilisés à travers le monde pour mesurer et suivre l'état de la biodiversité (indice de Singapour, Convention sur la diversité biologique, schémas régionaux de cohérence écologique…) et identifie les plus pertinents à l'échelon territorial. Etat de la diversité biologique, pressions sur l'environnement, impacts de l'évolution de la biodiversité sur les activités humaines… "Le renseignement périodique de ces indicateurs permettra à toutes les régions qui le souhaitent de suivre l'évolution de la biodiversité sur leur territoire (son état, les pressions qui s'exercent sur elle, les impacts sur les services écologiques bénéficiantaux acteurs du territoire) et les réponses apportées pour sa préservation", souligne l'IUCN France.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je vais faire de l'ironie grinçante, en me mettant dans la peau de l'ayatollah écolo : cette publication de la section française de l'UICN a bénéficié du soutien de Italcementi, GDF-Suez et Lafarge. Elle ne vaut donc pas un clou !

En fait, elle est très instructive.

Mais... quand on lit dans les recommandations que « [c]haque territoire (régions, départements, communes etc.) peut se saisir du questionnement stratégique identifié dans cette étude afin de s’auto-évaluer en termes de biodiversité (état de sa biodiversité et des services qu’elle fournit, des pressions qui s’exercent sur elle, ainsi que des réponses apportées par les acteurs du territoire) », on doit s'interroger si ces gens n'ont pas perdu la tête.

Heureusement que les électeurs de ma commune ont évincé du Conseil municipal les bobos-écolos.

Wackes Seppi | 12 juin 2014 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…