Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Industrie : le gouvernement mobilise 5,6 milliards pour la décarboner

Dans le cadre du plan France 2030, 5 milliards d'euros aideront au déploiement de solutions de décarbonation industrielle. En parallèle, ArcelorMittal promet d'investir 1,7 milliard dans la transition énergétique de ses hauts-fourneaux.

Gouvernance  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com
Industrie : le gouvernement mobilise 5,6 milliards pour la décarboner
Actu-Environnement Le Mensuel N°422 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°422
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

« Nous annonçons avec la filière sidérurgique, colonne vertébrale de notre industrie, mais également un des secteurs aujourd'hui les plus émetteurs, un partenariat inédit pour construire ensemble son avenir. » En déplacement, ce 4 février, à Dunkerque, avec les ministres de la Transition écologique, Barbara Pompili, de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et de l'Économie, Bruno Le Maire, le Premier ministre, Jean Castex, a présenté une série de mesures destinées à décarboner l'industrie française. L'objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur industriel (notamment en chimie, ciment et métallurgie) de 26 millions de tonnes par an (MtCO2e/an) d'ici à 2030, soit 35 % de moins qu'en 2015.

Accompagner la « décarbonation profonde » de l'industrie

Pour cela, le gouvernement annonce investir 5,6 milliards d'euros dans le cadre du plan France 2030, doté actuellement d'une enveloppe de 34 milliards. Cinq milliards seront fournis sous forme d'aides directes au développement de solutions de « décarbonation profonde ». Parmi ces aides, un milliard financera le déploiement de technologies déjà mâtures, précédemment accompagnées par le plan France Relance, en matière de chauffage bas carbone et d'efficacité énergétique.

Les 4 milliards supplémentaires, destinées à l'utilisation d'hydrogène décarboné et de systèmes de capture et de stockage de carbone (CCS), seront distribués à l'aide d'un « mécanisme de compensation » encore à déterminer. S'inspirant du cadre européen du paquet « Fit-for-55 », l'État se proposera de compenser financièrement les industriels en fonction de leur taux d'émissions évitées. Les modalités exactes de ce dispositif sont soumises à consultation publique, jusqu'au 1er avril prochain.

Par ailleurs, les 610 millions d'euros restants iront au lancement de la Stratégie d'accélération de la décarbonation de l'industrie, par le biais du Programme d'investissements d'avenir (PIA4). Cette stratégie s'attèlera à financer divers projets d'innovation à travers quatre nouveaux appels à projets :

- Zibac, pour le développement de zones industrielles bas-carbone ;

- IBac-PME, pour favoriser le déploiement de briques technologiques dans des PME ;

- DemiBac, pour soutenir des projets supérieurs à 1,5 million d'euros, comme la mise en œuvre de démonstrateurs ;

- Solinbac, pour l'ouverture de nouvelles usines bas carbone, une diversification d'activités, etc.

Arcelormittal rénove ses fours

 
Cette transformation s'inscrit dans un partenariat stratégique conclu sur le long terme avec les autorités françaises, pour préserver l'emploi et nos capacités industrielles stratégiques  
Gouvernement
 
Cette mobilisation financière autour de la décarbonation de l'industrie s'articule également avec la signature d'un partenariat d'investissement avec le groupe ArcelorMittal. Cet accord engage le sidérurgiste dans une démarche de décarbonation de ses deux principaux sites industriels français : à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et à Dunkerque (Nord). Cet investissement privé s'élève à 1,7 milliard d'euros. Il aura pour cible l'installation de nouveaux équipements, opérationnels d'ici à 2027 et censés remplacer un des deux hauts-fourneaux du site de Fos ainsi que deux des trois fours de Dunkerque. Ces nouveaux projets s'allieront au déploiement, déjà entamé, de technologies de capture, stockage et utilisation du carbone (CCS-CCU).

 
L'ambition de la filière sidérurgique En parallèle des annonces du gouvernement, le Comité stratégique de la filière « Mines et métallurgie » a présenté son nouveau plan acier. En matière d'environnement, les acteurs de la filière affirment leur intention d'atteindre, ensemble, la neutralité carbone en 2050. Dans cette optique, ils s'engagent à réduire leurs émissions de 31 % d'ici à 2030.
 
ArcelorMittal compte, en effet, sur une production d'acier recyclé, à l'empreinte carbone plus faible, grâce à un nouveau four électrique, à Fos. Dans le nord de la France, l'industriel a l'intention de construire une nouvelle unité « de réduction directe », capable de transformer le minerai de fer sans charbon, mais avec de l'hydrogène. Cette unité s'appuiera sur l'un des deux futurs fours électriques du site. Si elle est permise par l'investissement d'ArcelorMittal, la mise en œuvre de ces projets pourra bénéficier des aides publiques comprises dans les 4 milliards évoqués plus haut. « Cette transformation s'inscrit dans un partenariat stratégique conclu sur le long terme avec les autorités françaises, pour préserver l'emploi et nos capacités industrielles stratégiques », explique le gouvernement.

Pour rappel, l'ambition d'ArcelorMittal est de réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2027. Cela représente 7,8 MtCO2e/an, « soit 10 % des émissions industrielles, ou 2 % des émissions totales en France » (estimées entre 390 et 550 MtCO2e/an en 2020), énonce le gouvernement. À l'heure actuelle, le sidérurgiste français émet 19,5 MtCO2e/an, environ un quart des émissions industrielles de France. « Son site de Dunkerque est un des cinq sites les plus émetteurs de CO2 en France et un des plus importants sites de production d'acier en Europe », rappelle la ministre, Agnès Pannier-Runacher.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Green Save Planet, faciliter la rénovation énergétique des foyers précaires AXDIS PRO