En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'industrie textile progresse dans la réduction des produits chimiques dangereux

Risques  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com

Greenpeace Allemagne a publié le 12 juillet un rapport sur "les progrès significatifs accomplis [en sept ans] par 80 entreprises du textile engagées [via la campagne Greenpeace «Detox»] à réduire leurs usages et rejets de produits chimiques dangereux d'ici 2020".

Ainsi, l'ONG a identifié plusieurs avancées. Il y a d'abord une volonté d'élimination des substances chimiques dangereuses et la production de rapports transparents sur la présence de ces produits dans leurs eaux usées. Autres progrès : 72% des marques divulguent l'identité de leurs fournisseurs qui mettent en œuvre des procédés générant la plus grande part de pollution des eaux de surface (teinture, lavage, impression, etc.) et 72% déclarent être parvenues à éliminer complètement les substances chimiques per- et poly-fluorées (PFCs) de leurs articles.

Des outils pour les marques

D'autres conclusions sont à noter. "L'industrie textile se concentre maintenant sur les pollutions générées par sa chaîne d'approvisionnement, plus seulement sur la sûreté de ses produits pour les consommateurs", indique Greenpeace. L'association industrielle Zero Discharge of Hazardous Chemicals (ZDHC) a été créée en réponse à Detox et a amélioré sa boîte à outils pour les entreprises. Plusieurs ONG proposent des outils d'évaluation des dangers ou d'identification des alternatives plus sûres et de nouveaux services commerciaux ad hoc sont disponibles, tels que l'audit "Detox to Zero".

En outre, Greenpeace appelle à plus de réglementations locales et mondiales et à une plus grande prise de responsabilité de l'industrie chimique.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…