En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Philippe Hirtzman est le nouveau président du conseil d'administration de l'INERIS

Philippe Hirtzman a été nommé, par décret du 13 novembre 2010, président du conseil d’administration de l’INERIS (Institut national de l’environnement industriel et des risques). Il succède à Jacques Vernier, président depuis janvier 2003.

Nomination  |  Risques  |    |  Actu-Environnement.com
   
Philippe Hirtzman est le nouveau président du conseil d'administration de l'INERIS
© INERIS
   

Né en 1949, ancien élève de l'Ecole polytechnique, puis de l'Ecole nationale supérieure des mines de Paris, Philippe Hirtzman est ingénieur général des mines. Il est, depuis 2009, président de la section « Sécurité et risques » du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies.

Après avoir débuté dans l'animation économique locale en Languedoc-Roussillon, Philippe Hirtzman se consacre à l'environnement industriel, au contrôle des risques et pollutions d'origine industrielle et à l'inspection des installations classées pour la protection de l'environnement. En 1977 et 1978, il est adjoint au directeur interdépartemental de l'industrie (D.I.I.), en charge des problèmes d'environnement industriel, pour les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse, avant de rejoindre le cabinet du ministre de l'environnement et du cadre de vie. En 1981, il devient chef du service de l'environnement industriel (S.E.I.) à la direction de la prévention des pollutions au ministère de l'environnement, avant d'être nommé, en 1986, directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (D.R.I.R.E) de la région Midi-Pyrénées.

De 1991 à 2001, Philippe Hirtzman poursuit sa carrière dans l'enseignement supérieur et la recherche en tant que directeur de l'Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne. Il s'immerge alors dans la vie universitaire et scientifique de la région Rhône-Alpes. Membre conjointement du Conseil général des mines et de l'Inspection générale de l'environnement entre 2001 et 2003, il devient ensuite chef du service « Industrie/innovation » au Commissariat général du plan, devenu Centre d'analyse stratégique, organe de prospective au service du Premier ministre. Il préside aujourd'hui la section « Sécurité et risques » du Conseil général de l'Industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET), placé auprès du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…