En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'INES possède son banc d'essais permettant de tester des équipements de solaire thermique

Les équipes scientifiques du CEA, du CNRS et du CSTB regroupées sur le site de l'Institut National de l'Energie Solaire viennent de mettre au point un banc d'essai pour tester en conditions réelles les équipements de solaire thermique.

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Energie renouvelable et non émettrice de gaz à effet de serre, l'énergie solaire thermique peut être utilisée pour satisfaire une partie des besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage des bâtiments. Exploitée via des systèmes combinés associant des capteurs solaires thermiques avec un générateur de chaleur classique elle peut couvrir de 25 à 60% des besoins annuels, selon la région et la taille du dispositif. Ces systèmes sont cependant très sensibles aux fluctuations de la ressource solaire liées à l'alternance jour/nuit, aux saisons, à la latitude ou encore à la couverture nuageuse.
C'est pourquoi afin de mesurer les performances de ces équipements une équipe du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA), en collaboration avec le Centre national de recherche scientifique (CNRS)-Université de Savoie et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), vient de mettre au point à l'Institut National de l'Energie Solaire (INES) un banc d'essais permettant de tester tous les systèmes thermiques solaires. Jusqu'à présent, les professionnels qui utilisent et proposent des équipements intégrant les systèmes thermiques solaires sur le marché ne disposaient pas d'indication fiable sur la performance de ces installations en conditions réelles de fonctionnement compte-tenu de la fluctuation de la ressource solaire. Grâce au banc d'essais, financé par la Région Rhône-Alpes et installé dans un bâtiment mis à disposition par le Conseil Général de la Savoie, ils pourront ainsi tester et optimiser leurs équipements.

Le banc est dédié à l'évaluation d'une part des systèmes solaires combinés, et d'autre part, des technologies de production de froid à partir de capteurs solaires thermiques. L'installation permet la mise en œuvre en grandeur réelle des équipements dont on veut connaître le comportement ou mesurer les performances et associe un outil de simulation numérique qui reproduit fidèlement le contexte environnant du système à caractériser : le bâtiment, les émetteurs de chaleur, les capteurs solaires, les capteurs horizontaux ou verticaux des pompes à chaleur, ou les tours de refroidissement dans le cas des systèmes de climatisation solaire… Ce banc est complémentaire à ceux qui existent aujourd'hui en Europe et notamment en France au CSTB de Sophia Antipolis et se distingue par ses conditions de fonctionnement extrêmes.

Situé dans le parc technologie Technolac, à côté du lac du Bourget en Savoie, l'Institut National de l'Energie Solaire a été inauguré en juillet dernier. Regroupant des équipes du CEA, du CNRS et du CSTB, l'INES s'articule autour de trois plates-formes : recherche, démonstration et formation. La plate-forme « recherche, développement, innovation industrielle » vise à développer les applications solaires thermiques, pour l'eau chaude sanitaire, le chauffage et le rafraîchissement des locaux, ainsi que les cellules et les systèmes photovoltaïques pour la production d'électricité solaire et l'intégration de tous ces dispositifs dans les bâtiments. La plate-forme « éducation » est chargée de quatre missions : l'information, la formation, l'évaluation avec un retour d'expérience des installations solaires (thermique et photovoltaïque) et la promotion. Enfin, la plate-forme « démonstration » permet de caractériser les matériels et les systèmes. Ce nouveau banc d'essai s'intègre dans cette troisième plate-forme.

Réactions6 réactions à cet article

 
rentabilité

Bonjour,
Aujoud'hui le coût du solaire thermique est trop cher.
En fonction des devis que j'ai, je peux rentabiliser l'installation de 4.5m2 en 39 ans...
Je fais déjà des négawatts mais quand même.
Cordialement

Anonyme | 19 juillet 2007 à 09h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:rentabilité

En effet, c'est vraiment cher....
de mon côté, je fais installer 2 panneaux solaires thermiques couplés à une pompe à chaleur et plancher chauffant..... pour 30 000 euros...!!! Lors d'un contact avec l'ADEME ils m'ont signalé que pour faire des économies, une PAC suffirait. Lorsque j'ai indiqué que il n'y avait pas que les économies fiancieres dans la vie, j'ai cru que j'avais parlé chinois en voyant sa tête étonnée..... Mais c'est vrai que 30 000euros de chauffage pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire, .... ça fait pas mal d'années d'utilisation..... pour devenir rentable!
Espérons que j'aie choisi du matériel qui sera bien noté par le ban d'essai...

Corinne | 19 juillet 2007 à 09h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:rentabilité

Plus l'énergie est gratuite, plus long est le retour sur investissement

Françoise | 19 juillet 2007 à 15h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:rentabilité

Bonjour,
39 ans pour rentabiliser votre installation solaire me parait un peu long... Prenez-vous bien tous les paramètres de la situation avant pour le jauger à l'après ? Quelle est l'énergie secondaire de la nouvelle installation (bois, gaz, électricité,...) ?
Pour la plupart des dossiers que j'ai étudiés, le temps de retour se situait entre 5 et 15 ans.

[E]mmanuel17 | 19 juillet 2007 à 17h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et si

je consommes très peu d'eau chaude et dans ce cas installer des panneaux devient un sacerdoce
la facture est de 5800 € tout pose.
mon complément de chaffage est une chaudière à granulés qui me donn entière satisfaction.
De plus, je ne chauffe pas outre meusure.
Michel

dino 38 | 19 juillet 2007 à 18h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
banc d'essai photovoltaique: ou le trouver?

Bonjour,
L'INES a-t-il publie un banc sur le photovoltaique?

comment avec du photovoltaique
recharger un batterie Lithium-Ion 36volt 15Ah

3 panneaux de 12volts connectes en serie

ou branche separemment sur des sous ensemble de 12v ?

le plus leger possible
pour un vehicule, donc le plus solide possible.

Merci.
nimbus.vae

nimbus.vae | 20 juillet 2007 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager