En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Colloque National Eolien 2017 : les acteurs de l'éolien présentent leurs innovations (1/3)

La filière éolienne est arrivée à maturité en France. Mais elle ne cesse pas d'innover pour autant. Lors du Colloque National Eolien 2017, nombre d'acteurs sont venus présenter leur solution pour favoriser la concertation, optimiser le productible, voire faciliter la maintenance. Sélection en vidéo.

Webconférence  |  Energie  |    |  Actu-Environnement.com

L'année écoulée aura été marquée par des avancées certaines pour la filière éolienne. La mise en place de l'arrêté tarifaire éolien 2017 et la publication du cahier des charges des appels d'offres ont redonné visibilité et confiance aux porteurs de projets éoliens.

Pour autant, de nombreux leviers restent à activer pour notamment, améliorer l'acceptation des projets éoliens, optimiser le productible, et faciliter la maintenance des parcs. Autant de questions auxquels les acteurs de la filière entendent répondre par l'innovation.

Le Colloque National Eolien qui s'est tenu mi-septembre au parc Floral de Paris a été l'occasion, pour nombre d'organisations, de venir présenter leurs solutions. En partenariat, France Energie Eolienne et Actu-Environnement en ont sélectionné une douzaine, et vous les présenter en vidéo :

Combien de kWh par an les désalignements nacelle vous font-ils perdre ?

Guillaume Steinmetz, Business Manager France de Romowind

Atlas de valeur marchande éolien

Emmanuel Schuddinck, gérant d'Anemos France

Concerto : plate-forme digitale pour
co-construire les projets éoliens

Amandine Petit et Charline Vialle, consultante senior chez Alter&Go

Galéole : visualiseur de photomontages éoliens

Sylvain Monperrus, Responsable d’études chez Ora environnement

L’imagerie ultrasonore pour le contrôle
des arbres d’éoliennes

Jean Petitot, Responsable de l’activité équipement sous pression et contrôles non destructifs – Cetim Jean-Pierre Gay, Head of after sales services, Senvion France SAS

_

Réactions4 réactions à cet article

 

Les éoliennes seraient peut-être mieux reçues si leurs promoteurs acceptaient ,comme en Bavière, de les écarter de 10 fois leur hauteur des résidences ou des sites naturels ou culturels .
Mais cette mesure de respect contrarie leurs ambitions commerciales . .

sirius | 08 novembre 2017 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est vrai qu'ils n'ont pas besoin de service marketing, ActuE s'en charge directement. Combien versent-ils ?
Après avoir recruté Jean-Louis Bal directement de l'ADEME (vous savez, l'agence hulotienne qui ne connaît pas la thermodynamique)...

Albatros | 08 novembre 2017 à 18h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Améliorer l'acceptabilité des éoliennes": quel euphémisme! Autrement dit: améliorer la présentation pour les rendre acceptables... On pourrait aussi travailler à améliorer l'acceptabilité de l'amiante, du nucléaire, des déchets... L'honnêteté serait de prévenir qu'il va falloir installer des dizaines de milliers d'éoliennes sur tout le territoire pour atteindre les objectifs. En plus des incertitudes sur la santé des effets des infrasons, les oppositions à la prolifération se font déjà (justement) sentir, et on peut supposer qu'elles ne vont que crôitre en proportion des installations. L'amélioration de l'acceptabilité est donc un voeu pieu, mais on comprend l'entêtement des lobbies à vendre coûte que coûte leurs projets
en fonction de leurs intérêts.

inoshishi | 09 novembre 2017 à 10h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour contre-balancer ces arguments à charge,
j'ose affirmer qu'en insufflant qqs démarches de BON SENS,
l'acceptabilité technico-économique, paysagère, visuelle, sonore, infra-son, etc...
pourrait être confortée !
En effet:
1) comme le dit Sirius, il faudrait s'inspirer de REX gagnants, à l'image de ce qui se pratique ailleurs et depuis plus longtemps: Allemagne, Danemark, ailleurs.
2) les implanter là où il y a déjà des "intrus", le long des autoroutes ventées, par ex (A10, A6, A11, A36, etc...), le long des lignes SNCF, ds des zones portuaires (du côté des cheminées du port du Havre, par ex !)
3) donner un max de chances à des implantations d'éoliennes offshore, de préférence flottantes (FloatGen, HyWind, etc...) car ressources vents meilleures en intensité, régularité, donc efficacité et Facteur de charge et certains des griefs liés à la proximité (gêne visuelle, sonore, infra-sons, etc...) tombent de facto !
4) pour éviter main-mise des lobbies, et fuite des retours pour les lieux et collectivités d'implantation, faire comme en Allemagne, où + de 50% des projets EnR sont la propriété des citoyens et des collectivités !
Tout ça tout en encourageant les autres EnR, solaire, hydro et µ-hydro, métha, bois-énergie, biomasse, etc...,
non sans oublier MDE càd Economies et Efficacité, car la 1ère EnR est celle non consommée !!
Savoir raison garder et avancer avec MDE, sans rester englué ds du NUC à pollution long-terme !
YA+KA
Salutations
Guydegif(91

Guy | 09 novembre 2017 à 17h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…