Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Inondations : Philippe Martin veut accélérer la réparation des digues

Risques  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Suite aux retards constatés dans les travaux de réparation des digues fragilisées par la tempête Xynthia de 2010, le ministre de l'Ecologie Philippe Martin a envoyé une lettre aux Préfets des départements concernés pour accélérer les choses.

Le ministre s'est appuyé sur les propositions récentes du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGDD) pour demander aux Préfets d'utiliser, autant que possible, la procédure simplifiée d'autorisation et d'expérimenter la déconcentration de la labellisation par les services de l'État des projets de digues.

En parallèle, une expérimentation de l'instruction des dossiers "en mode projet" prévue dans le cadre des États généraux de modernisation du droit de l'environnement sera lancée d'ici fin 2013.

Par ailleurs, le ministère annonce la prolongation exceptionnelle de deux ans (soit jusqu'au 31 décembre 2015) du taux majoré de 40% (au lieu de 25%) de la contribution du fonds de prévention des risques naturels majeurs aux travaux de protection contre les risques littoraux.

Réactions2 réactions à cet article

 

Est-il normal de faire payer par tous le fait que quelques-uns souhaitent s'installer dans des zones littorales potentiellement inondables, et qui le seront de plus en plus avec l'inéluctable montée des eaux? La pression des élus locaux semble avoir été ici plus forte que la raison.

petite bête | 25 octobre 2013 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce ministre prend des positions loin des analyses écologiques. Hier il encourageait les retenues collinaires agricoles, aujourd'hui ,au lieu de renforcer l'interdiction d'occuper les espaces inondables il veut favoriser les digues. Or on sait que la mer sera toujours plus forte . Electoralisme ici encore.

sirius | 25 octobre 2013 à 22h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Cartographie de l'aléa ruissellement selon la méthode HGM Cereg